Menu
S'identifier

Infrastructures : le budget de l’AFITF est en hausse, à 2,5 Md€

L'Officiel des Transporteurs | Fluvial | publié le : 06.03.2019 | Dernière Mise à jour : 07.03.2019

Sont notamment concernés par le budget 2019 la régénération et les opérations routières prévues dans le cadre des contrats de plan État-Régions (CPER) ainsi que les aménagements prioritaires de la route Centre Europe Atlantique.

Crédit photo Adobe Stock

2,5 Md€, c'est le montant du budget de l'AFITF (Agence de financement des infrastructures de transport de France) pour 2019. En hausse de 10 %, il est destiné à couvrir l’ensemble des investissements sur lesquels l’État s’était engagé et ceux prévus dans le projet de loi d'Orientation des mobilités.

Le budget de l’agence de financement des infrastructures de transport de France (AFITF) atteint 2,5 Md€ pour 2019. Un montant en hausse de 10 % par rapport à l’année dernière et supérieur de 31 % par rapport à la moyenne annuelle exécutée sur 2013-2017, malgré des recettes moindres dues aux dégradations des équipements fin 2018. Ce budget visera à assurer l’ensemble des investissements sur lesquels l’État s’était engagé pour cette année et prend en compte la programmation des investissements présentée dans le projet de loi d’Orientation des mobilités, qui sera prochainement examiné au Sénat.
 Sont notamment concernés la régénération et les opérations routières prévues dans le cadre des contrats de plan État-Régions (CPER) ainsi que les aménagements prioritaires de la route Centre Europe Atlantique.

Les secteurs ferroviaire, fluvial et maritime ne sont pas oubliés, une partie du budget étant allouée aux financements des restaurations et aménagements de leurs infrastructures. Le budget prévoit en outre la tenue des engagements pris en 2018 en matière de renouvellement des matériels des trains d’équilibre du territoire ainsi que les études sur l’amélioration de plusieurs nœuds ferroviaires.

112,5 M€ d’autorisations pour VNF

Le fluvial n'a, de son côté, pas été laissé pour compte puisqu'après l’attribution d’un budget conservatoire de 80 M€ en décembre dernier, l’AFITF a décidé d'engager 112,5 M€ d’autorisations pour Voies Navigables de France (VNF). Une première convention entre l’AFITF et VNF d’un montant de 96,75 M€ sera signée au premier semestre, suivie par une convention supplémentaire de 15,75 M€ au second semestre. 

Satisfait de ce budget, VNF assure qu'il "permettra de programmer dès 2019 des opérations de régénération lourde des infrastructures, indispensables pour améliorer la fiabilité, la solidité et la résilience des infrastructures fluviales".

Auteur

  • Gwenaëlle Ily et Diane-Isabelle Lautrédou

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format