Menu
S'identifier

Coronavirus en Chine : robots livreurs, drones et automatisation à la rescousse

Actu-Transport-Logistique.fr | Supply Chain | publié le : 10.02.2020 | Dernière Mise à jour : 14.02.2020

Le géant de la distribution JD a commencé à utiliser des petits robots de livraisons autonomes à Wuhan pour distribuer des produits pharmaceutiques à l’hôpital chargé de lutter contre le coronavirus.

Crédit photo DR

Le géant de la distribution chinoise JD indique s’être complètement mobilisé pour assurer l’acheminement de matériel afin d'aider à lutter contre le coronavirus à Wuhan. L’épidémie est aussi l’occasion de mettre en avant ses entrepôts entièrement automatisés et de tester la livraison par drone en zone contaminée.

Usines et transports paralysés, villes fantômes et au moins 60 millions de personnes placées en quarantaine. Face à l’épidémie du coronavirus qui gagne de l’ampleur depuis sa survenue à Wuhan en décembre dernier, la seconde puissance mondiale met en œuvre tous les moyens, y compris les plus technologiques. À l’orée de l’année du Rat – sous le signe de l’opportunisme et d’adaptabilité –, la Chine sait aussi que la gestion de cette crise peut lui servir de vitrine. En atteste la construction, en 10 jours, de l’hôpital Huoshenshan, qui comprend 1 000 lits pour les malades atteint par le virus et dispose déjà de la 5G pour faciliter les échanges de données (technologie qui sera déployée dans 5 à 10 villes en France cette année). 

"Réduire les contacts interhumains"

Les conglomérats industriels et commerciaux, toujours très proches du pouvoir, ne sont pas en reste. Le 6 février, le géant de la distribution JD, concurrent d’Alibaba, a commencé à utiliser des petits robots de livraisons autonomes à Wuhan pour distribuer des produits pharmaceutiques à l’hôpital chargé de lutter contre le coronavirus. "Les robots de livraison autonomes de JD peuvent aider à réduire les contacts interhumains, ce qui en fait une solution idéale pour la livraison du dernier kilomètre à Wuhan pendant cette période particulière, protégeant à la fois nos clients et nos employés", a déclaré Qi Kong, responsable de la conduite autonome chez JD Logistics. Le groupe, qui teste des robots de livraison autonomes depuis janvier 2019 dans d’autres villes (Changsha et Hohhot), a toutefois effectué quelques modifications, les robots transportant habituellement des colis de plus petites tailles. "À l'avenir, JD ajoutera d'autres robots pouvant transporter des paquets plus grands pour répondre aux besoins du personnel médical", ajoute le groupe. 

De nouvelles missions pour les drones

Notons qu’à Hangzhou, c’est un mini-robot à roulettes, affilié au réseau social WeChat, qui permet de servir des repas aux clients d’un hôtel confinés dans leurs chambres. Ailleurs, dans de multiples villes, des drones ont également été utilisés pour approvisionner des habitants confinés, ce qui évite les contacts humains. État d’urgence oblige, les engins volant sont surtout mis à profit pour d’autres usages : pulvérisation de désinfectant dans les rues et les lieux de passage, surveillance de la températures des habitants (à l’aide de capteurs thermiques), voire interpellation d’individus ne portant pas de masques.

Entrepôts entièrement automatisés

JD indique qu’il peut compter sur ses méga-entrepôts entièrement automatisés, capables de fonctionner 24 h 24 et 7 j/7. "Les achats en ligne sont considérés comme le moyen le plus sûr d'obtenir des marchandises tout en se protégeant contre le coronavirus." Entre le 24 janvier et le 2 février, le nombre de commandes traitées quotidiennement par ces entrepôts automatisés serait passé de 600 000 à 1 million d’unités.

Les entreprises de logistique doivent pouvoir continuer à opérer. JD assure avoir livré plus de 140 tonnes de matériel de prévention à Wuhan par rail (au 31 janvier), ainsi que d’autres matériels par la route ou la voie des airs. JD Logistics assure procéder à une désinfection régulière de ses entrepôts, stations de livraison et véhicules. "Pour assurer un niveau de protection supplémentaire à ses employés en première ligne pendant cette période, JD leur fournit un régime d'assurance complémentaire contre le coronavirus", avance l’entreprise.

Auteur

  • Grégoire Hamon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format