Menu
S'identifier

3 questions à Juliette Bainville, Aftral : "Le Brexit a mis un coup de projecteur sur les besoins de déclarants en douane !"

RH/Formations | publié le : 02.02.2021 | Dernière Mise à jour : 03.02.2021

Juliette Bainville, cheffe de projet formation à l’Aftral

Crédit photo Aftral

Tendances de la demande en formation douane, tour d'horizon des formations qui mènent aux métiers de la douane, débouchés et perspectives pour les stagiaires, Juliette Bainville, cheffe de projet formation à l’Aftral, revient sur les cursus qui préparent à ces métiers particulièrement mis en lumière par le Brexit.

L'Officiel des Transporteurs : quelles ont été les tendances de la demande en formation douane ces derniers mois ?

Juliette Bainville : Le Brexit a mis un coup de projecteur sur ces formations et sur les besoins de personnel de déclarants en douane. Néanmoins, de manière générale, anticiper les besoins futurs s’est avéré compliqué pour les entreprises car les négociations ont été longues pour finaliser l’accord du Brexit et pour connaître les modalités douanières qui allaient en découler. Les professionnels sont restés longtemps dans le flou. La demande a un peu augmenté l’année dernière, portée par des entreprises qui étaient certaines de devoir recourir à davantage de déclarants en douane. Nous avons mis en place des sections supplémentaires pour la formation bac+3 Déclarant en douane et Conseil (DDC) spécialement pour ces sociétés.

 
L'O.T. : quelles sont les formations qui mènent aux métiers de la douane ?

J. B. : Il y a très peu de formations spécifiques centrées sur la douane. Elles sont souvent intégrées dans d’autres formations, comme la licence pro transport ou le BTS international, qui ont des orientations douane. Le bac+3 DDC proposé à l’Aftral est une formation en alternance sur un an, enregistrée auprès de France Compétences et reconnue par les douanes européennes comme un cursus compatible avec le code des douanes de l’Union européenne.

Les stagiaires qui entrent en formation auront toutes les connaissances théoriques et pratiques pour être compétent à l’issue de la formation et maîtriser la déclaration en douane de façon autonome. Une autre partie importante de ce cursus est le conseil. Le stagiaire étudie les process pour proposer des options d’amélioration qui permettent une économie d’échelle sur une chaîne logistique internationale, en prenant en compte les coûts d’importation et d’exportation.

 
L'O.T.: quels sont les débouchés et les perspectives d’évolution pour les stagiaires ?

J. B. : Ils sont principalement embauchés dans des entreprises de déclarants en douane et de transitaires mais aussi chez les transporteurs aériens, maritimes ou mêmes routiers si le volume de déclarations en douane est important, ainsi que chez des chargeurs au sein de services import ou export.

Après ce poste, ils peuvent évoluer vers des postes de responsable de service douane ou de management de service douane. Il n’y a en revanche pas de formation spécifique menant à ces postes. La formation douane apporte un socle de compétences sur l’optimisation et le conseil en douane. Avec l’expérience, cela permet ensuite d’évoluer vers des postes à responsabilités.

Auteur

  • Gwenaëlle Ily

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format