Menu
S'identifier

Lidl se lance dans le transport maritime, avec Tailwind Shipping Lines

Actu-Transport-Logistique.fr | Maritime | publié le : 15.04.2022 | Dernière Mise à jour : 15.04.2022

Plus que l’argument du prix, c’est celui de la sécurité des approvisionnements qui a motivé le groupe familial Schwarz, actionnaire de Lidl.

Crédit photo Daniel Bockwoldt/picture alliance/dpa

Lidl devient armateur : un des plus gros distributeurs européens du discount a créé sa propre entreprise, Tailwind Shipping Lines, pour réagir à la pénurie en conteneurs. Avec des bénéfices annuels de près de 3 Mds d'euros, le groupe dispose largement des capitaux nécessaires. L'objectif est d'assurer le flux des chaînes de livraison pour les supermarchés du groupe.

Face à l’explosion du coût du fret (jusqu’à 20 000 dollars pour le transport d’un conteneur, de l’Europe vers l’Asie), et alors que les consommateurs s’inquiètent de la hausse continue du prix des produits de première nécessité, y compris chez Lidl, le géant allemand du discount franchit un pas inhabituel : la chaîne se lance dans les transports maritimes, avec sa propre flotte de porte-conteneurs. Le groupe allemand vient de lancer sa propre filiale de transports maritimes et aériens, enregistrée auprès des autorités européennes sous le nom de Tailwind Shipping Lines. 

4 navires entre l’Europe et l’Asie

Selon l’agence française Alphaliner, Lidl s’apprêterait à acquérir trois porte-conteneurs, dont les navires Wiking et Jadrana (construits en 2016), d’une capacité de 4 975 EVP. Lidl devrait également acquérir le Mercur Ocean (3 868 EVP), appartenant à l’armateur Vinnen de Brême. Selon Alphaliner, les navires seront loués pour deux ans. Tailwind Shipping Lines aurait également acquis un quatrième porte-conteneur, le Talassa (5 527 EVP), construit en 2005. Les quatre navires seront actifs entre l’Europe et l’Asie. Lidl aurait dans un premier temps tenté, en vain, d’acquérir des parts chez un armateur, avant de finalement décider de se lancer directement dans l’aventure.

Comment Lidl compte remplir ses navires ?

La question se pose toutefois de savoir comment Lidl compte remplir ses navires, alors que le discounter ne transporte que 400 à 500 EVP par semaine, selon les estimations du secteur.

Plus que l’argument du prix, c’est celui de la sécurité des approvisionnements qui a motivé le groupe familial Schwarz, actionnaire de Lidl. "Il en va de la sécurité de notre chaîne d’approvisionnement et de la disponibilité des articles dans les rayons de nos magasins", explique Wolf Tiedemann, membre du directoire de la Fondation Lidl, tout en insistant sur le partenariat qui unit le groupe avec ses partenaires de longue date parmi les armateurs.

Goulots d’étranglements récurrents 

"Au cours des dernières années, nous avons réussi à maintenir la chaîne supply avec nos partenaires, malgré la césure du Covid et les défis que la crise sanitaire a provoqué au niveau des routes maritimes et des ports. Notre objectif est de pouvoir manager de façon plus flexible les hausses de volumes en provenance de différents sites de production." Si Lidl insiste sur la qualité de ces partenariats, le géant allemand n’en souhaite pas moins accroître son indépendance. Embouteillages de navires devant les ports européens, pénurie de conteneurs… Lidl et son concurrent Aldi ont été confrontés au cours des derniers mois à des goulots d’étranglements récurrents et à des retards de livraison, notamment pour le non-alimentaire, segment particulièrement rentable pour les deux groupes. 

Les propriétaires allemands de porte-conteneurs représentent aujourd’hui 12,5 % de parts de marchés, au second rang mondial.

Lidl possède 11 200 magasins dans 32 pays. Avant Lidl, Wal-Mart, Home Depot et Ikea avaient eux aussi annoncé leur intention de posséder leurs propres capacités de transports maritimes, pour sécuriser leurs approvisionnements. Les chaînes Esprit, Christ, Mango, Home 24 ou le Suisse Coop s’étaient eux alliés au sein du regroupement d’achat Xstaff, pour leurs transports maritimes. A plusieurs reprises, Xstaff a affrété le porte-conteneur Laila, en provenance de la Chine.

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format