Menu
S'identifier

Le port d’Anvers revient à ses niveaux de 2019

Actu-Transport-Logistique.fr | Maritime | publié le : 14.02.2022 | Dernière Mise à jour : 16.02.2022

Sans surprise compte tenu des défis logistiques et administratifs causés par le Brexit, le flux de marchandises entre l’Union Européenne et le Royaume-Uni a chuté.

Crédit photo Port d'Anvers

Frappé par les perturbations de la chaîne d’approvisionnement mondiale, le port d’Anvers n’en a pas moins réalisé un solide exercice 2021. Son trafic est même légèrement supérieur à celui de 2019. L’année 2022 sera marquée par sa fusion avec son homologue de Zeebrugge. Ce mariage ne fera que conforter sa seconde place au classement des principaux ports européens.

La direction du port belge d’Anvers ne s’en cache pas, l’année 2021 a été difficile. La crise continue de la COVID-19, l'incident de Suez en mars et les perturbations mondiales qui en découlent, comme la congestion, les retards et les pénuries de main-d'œuvre ont largement impacté le bon déroulement de ses opérations. Pourtant, les tonnages traités ont progressé de 3,8 % à 239,7 millions de tonnes. Cela marque même une légère croissance par rapport à ceux d’avant crise en 2019.

Les vracs divers s’envolent

Si le trafic des conteneurs est à l’équilibre avec 12,02 millions de tonnes (Mt), les vracs divers ont, en revanche, augmenté de près de 74 % par rapport à 2020. La raison principale en est le fort transbordement vers l’acier (+ 81 %), le groupe de marchandises le plus important dans ce segment ayant représenté 11,5 Mt en 2021. Les vracs liquides ont, de leur côté, connu une progression de 3,1 % à 71,2 Mt. Le transbordement RoRo a, pour sa part, augmenté de 13,9 %. Le nombre de véhicules, neufs et d’occasion, en croissance de 8 % par rapport à 2020, reste cependant inférieur de 15 % au niveau de 2019.

Sans surprise compte tenu des défis logistiques et administratifs causés par le Brexit, le flux de marchandises entre l’Union Européenne et le Royaume-Uni a chuté. Malgré cela, le port a néanmoins réussi à tirer son épingle du jeu en enregistrant une croissance de 6 % du transbordement total avec le Royaume-Uni et même de 14,6 % avec l’Irlande par rapport à 2020.

Enfin, le nombre de conteneurs reefer (frigorifiques) s’est accru de 2,6 % l’année passée. Cette augmentation découle, en partie, d’une augmentation de la demande. Cette croissance est également due à la forte position maritime dans les zones de navigation d'Amérique Latine, d'Afrique et des États-Unis.

Anvers et Zeebrugge bientôt réunis

Cet exercice 2021 était le dernier pour le port d’Anvers avant sa fusion avec son voisin de Zeebrugge. Une étape importante a été franchie avec l’approbation, courant janvier 2022, de l'autorité belge de la concurrence. "Dans les mois à venir, toutes les mesures officielles seront prises pour finaliser la fusion. La date de lancement officielle du Port d'Anvers-Bruges est la fin du mois d'avril", précise la direction du port.

Grâce aux quelque 40 millions de tonnes annuelles apportées par Zeebrugge, le Port d’Anvers-Bruges ne fera, alors, que conforter sa position de second port européen pour l’importance de ses tonnages derrière Rotterdam. Surtout, le nouvel ensemble sera en mesure de challenger son concurrent hollandais pour la première place européenne dans le domaine des conteneurs.

Auteur

  • Olivier Constant

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format