Menu
S'identifier

DFDS propose des liaisons ferro-maritimes pour relier la Méditerranée et la Scandinavie

Actu-Transport-Logistique.fr | Maritime | publié le : 28.02.2019 | Dernière Mise à jour : 28.02.2019

Les remorques et conteneurs venant d’Espagne ou du sud de la France, par exemple, pourront gagner le terminal belge DFDS de Gand par train pour être ensuite acheminés en ferry vers Göteborg, pour les marchés suédois ou norvégien, et en sens inverse.

Crédit photo DFDS

La compagnie maritime DFDS propose à partir du 11 mars de rallier la Scandinavie à l’Europe du Sud et à la Turquie grâce au terminal DFDS de Gand, en Belgique. Remorques et conteneurs pourront le rejoindre par train pour ensuite être acheminés en ferry à Göteborg, en Suède.

Àpartir du 11 mars, DFDS propose une combinaison de liaisons maritimes et ferroviaires qui permet de relier la Suède et la Norvège à l’Europe du Sud et à la Turquie. Les remorques et conteneurs venant d’Espagne ou du sud de la France, par exemple, pourront gagner le terminal belge DFDS de Gand par train pour être ensuite acheminés en ferry vers Göteborg, pour les marchés suédois ou norvégien, et en sens inverse.

Retirer du fret des routes européennes

"L'utilisation de cette liaison intermodale présente plusieurs avantages pour nos clients et pour l'environnement en général, car elle permet de retirer un nombre important de fret des routes européennes et de réduire la congestion du trafic. De plus, cela réduit le besoin de camions et de chauffeurs à un moment où la disponibilité des chauffeurs est faible", explique Jean-Claude Charlo, directeur général de DFDS Seaways France. 

Cette nouvelle offre permet à terme des liaisons :

  • Espagne - Suède/Norvège en 4 à 5 jours. Depuis Barcelone, le fret peut être acheminé de l'Espagne jusqu’à Gand par liaison ferroviaire. Remorques et conteneurs peuvent également être transportés au Boulou, au nord de la frontière espagnole ;
  • Lyon - Suède/Norvège en 4 jours ;
  • Turquie - Trieste - Suède/Norvège en 8 jours. "Concernant la liaison entre Trieste et Gand, un nouveau système de levage nous permet de soulever n'importe quel type de remorques afin de les placer sur les trains, y compris les remorques dites « non préhensibles »". Cela est un avantage pour nos clients car ils n’ont pas à prévoir une remorque spécifique pour bénéficier des connexions ferroviaires, explique Jean-Claude Charlo.

La liaison avec Gand est possible depuis son introduction dans le hub ferroviaire de Bettembourg. Les remorques étaient jusqu'ici transportées par route. Cinq liaisons par semaine sont initialement prévues.

Auteur

  • Marie-Helen Gallon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format