Menu
S'identifier

Transport combiné rail/route : CargoBeamer reçoit une nouvelle aide pour Calais 

Actu-Transport-Logistique.fr | Ferroviaire | publié le : 25.07.2019 | Dernière Mise à jour : 25.07.2019

À présent, c’est l’horizon 2020 qui est visé pour la mise en service de ce nouvel équipement développé sur une surface de 6 hectares environ. Équipé de dix-huit modules, il sera en mesure de traiter jusqu’à 900 semi-remorques par jour.

Crédit photo CargoBeamer

Grâce à l’Europe, qui officialisera son engagement le mois prochain, le groupe allemand CargoBeamer pourra compter sur un apport de 9 millions d’euros pour l’installation d’une plateforme de transport combiné résolument innovante à Calais. 

Neuf ans après la présentation de son système de ferroutage innovant, CargoBeamer gagne en importance. Et en visibilité puisqu’aux côtés d’un soutien déjà acté de 2 millions d’euros de la part de la Région Hauts-de-France, les instances européennes ont apporté au groupe allemand une enveloppe de 7 millions d’euros dans le cadre de l’implantation d’une plateforme de transport combiné rail/route à Calais. 

Un projet estimé à 50 millions d’euros

Cette aide, qui sera officialisée à la fin du mois prochain, s’inscrit dans le cadre du Mécanisme pour l’Interconnexion en Europe (MIE). Elle est d’autant plus précieuse que le projet est estimé à 50 millions d’euros. Sa spécificité sera de pouvoir traiter tous les types de semi-remorques roulant actuellement comme c’est déjà le cas actuellement à Leipzig (Allemagne). 

Présenté comme révolutionnaire puisque comportant des berceaux amovibles et des chariots à vérin, le système permet le transbordement latéral automatisé de semi-remorques sur des trains avec un temps de chargement réduit à une quinzaine de minutes seulement. Mais son promoteur allemand a subi des retards en cours de route puisque le terminal d’autoroute ferroviaire devant être implanté dans la ZAC de la Turquerie (Calais) aurait déjà dû voir le jour en 2014. 

Jusqu’à 900 semi-remorques par jour

À présent, c’est l’horizon 2020 qui est visé pour la mise en service de ce nouvel équipement développé sur une surface de 6 hectares environ. Équipé de dix-huit modules, il sera en mesure de traiter jusqu’à 900 semi-remorques par jour. Cette donnée chiffrée est à mettre en parallèle avec le trafic existant d’environ 8 000 semi-remorques quotidiens transitant par Calais, plus important hub logistique existant entre le Royaume-Uni et l’Europe. 

La création de cette nouvelle plateforme devrait s’accompagner de la création d’une trentaine d’emplois directs et presque d’autant chez les sous-traitants.

Auteur

  • Olivier Constant  

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format