Menu
S'identifier

La Ratp étoffe son offre de surfaces avec 4 nouveaux sites

Supply Chain Magazine | Supply Chain | publié le : 19.09.2021 | Dernière Mise à jour : 17.09.2021

Environ 300 m² sont proposés par la RATP sur son centre bus de Corentin dans le 14ème, où Amazon s’est déjà implanté suite à la première salve d’appel à la concurrence de l’été 2020.  

Crédit photo RATP

Quatre nouveaux sites sont proposés par RATP Capital Innovation aux acteurs franciliens de la logistique urbaine qui relance un  Appel Public à la Concurrence. Le premier opus avait été lancé au début de l’été 2020 et  portait sur une dizaine de surfaces au sein de centres-bus dans Paris intramuros ou en petite couronne.

Quatre nouveaux sites sont proposés par RATP Capital Innovation aux acteurs franciliens de la logistique urbaine souhaitant tirer parti de ses surfaces pour optimiser leur schéma opérationnel de livraison du dernier km.

Et le calendrier est serré : pour entamer le processus de sélection, il faut s’inscrire d’ici le 22 ou le 24 septembre sur la plateforme ad hoc, avec signature d’un accord de confidentialité pour accéder aux pièces, afin de s’enregistrer pour visiter les sites concernés entre le 27 et le 30 septembre (les dossiers étant in fine à retourner d’ici le 2 novembre).

Une opportunité stratégique

La formule reprend le canevas d’un premier Avis d’Appel Public à la Concurrence lancé au début de l’été 2020, qui avait proposé une dizaine de surfaces au sein de centres-bus dans Paris intramuros ou en petite couronne pour assurer des opérations de cross-docking, en disposant sur chaque site de quelques centaines de m² en journée, entre 7h et 20h. Et deux opérateurs, Amazon et Chronopost, avaient finalement été retenus pour opérer sur 4 de ces sites, dans le cadre d’accords sur 4 ans.

En cette rentrée, la deuxième salve de sites proposés compte 4 sites pour un total de 4 800 m². En l’occurrence 3 centres bus déjà concernés la fois précédente (Corentin dans le 14è, Lagny dans le 20è et Charlebourg à La Garenne-Colombes, pour 200 à 300 m² sur chaque), ainsi qu’une "zone logistique" de 4 000  au sud du périphérique, à Châtillon (2 500  de bâtiment couvert et 1 500  de parking). Ce site de Châtillon-Bagneux ouvre "l’opportunité de créer une plateforme logistique stratégique, aux portes de Paris", note la RATP.

Retrouvez l'intégralité de cet article sur www.supplychainmagazine.fr

Auteur

  • Maxime Rabiller

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format