Menu
S'identifier

Le pari de la logistique

Grand angle | publié le : 10.08.2022 | Dernière Mise à jour : 10.08.2022

Certains transporteurs vont se lancer par opportunité. C’est le cas du groupe Bouché, en Moselle.

Crédit photo Transports Bouché

Le groupe Bouché, les Transports Grimaud, LEA Logistique, le groupe Coin ou encore SLTI ont un point commun : ces transporteurs placent la logistique au cœur de leur développement. Certains ont investi cette filière depuis plusieurs années quand d’autres viennent de se lancer. Ils nous expliquent pourquoi ils misent sur cette activité et quels investissements ils mobilisent.  

Avec l’essor fulgurant de l’e-commerce, les besoins en stockage se sont multipliés. Un engouement qui n’est pas près de s’essouffler puisque la crise sanitaire a plus que jamais boosté les achats en ligne, dopant du même coup la demande en espaces logistiques, comme le soulignait déjà une enquête de 2020 de Savills, une entreprise spécialisée en immobilier commercial. Pour répondre à l’augmentation de la demande, de plus en plus de transporteurs investissent cette filière. Peut-on parler d’une tendance de fond ou d’un épiphénomène ?

Saisir des opportunités

La logistique représente un complément et une diversification que certaines entreprises n’avaient peut-être pas envisagés. Certains transporteurs vont donc se lancer par opportunité. C’est le cas du groupe Bouché, en Moselle. "C’est en 1998 que l’entreprise a diversifié ses activités dans la logistique pour accompagner notre client Amcor [fabricant d’emballages], se souvient Jean-Charles Hilbold, directeur logistique et commercial. Ce dernier souhaitait externaliser ses flux de stockage de matières premières pour dégager de l’espace dans son usine et augmenter ses capacités de production." 

Un premier bâtiment de 2 000 m2 est bâti sur son site mosellan de Phalsbourg avant une extension de 5 000 m2 en 2002 puis un nouvel agrandissement de 2 500 m2 quatre ans plus tard. De quoi disposer d’une zone de stockage de produits finis. En 2018, l’entreprise choisit d’étendre le panel de ses clients et de proposer des "opérations à valeur ajoutée : préparation de commandes au colis, à la pièce, SAV, contrôle qualité à réception…".

Nouvelle étape en septembre 2020 avec la mise en service d’un entrepôt de 6 500 m2 où le groupe a engagé un investissement de 4 millions d'euros. La même année la décision est prise de louer des surfaces extérieures : 5 000 m2 à Saverne, dans le Bas-Rhin, et 4 000 m2 à Phalsbourg, en Moselle. Une capacité qui sera complétée, en avril prochain, avec la location d’un troisième bâtiment de 6 000 m2 à Gondreville, en meurthe-et-Moselle.

Lire l'intégralité de l'article (accès réservé) dans L'Officiel des Transporteurs n°3103 du 18 mars 2022.

Auteur

  • Florence Falvy

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format