Menu
S'identifier

Conjoncture : les prix de transport baissent dans l'aérien et le ferroviaire au 4e trimestre 2018

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 01.04.2019 | Dernière Mise à jour : 01.04.2019

Truck transport container on the road to the port

Autre chute remarquée, celles des prix de l'aérien, avec - 0,3 %. Une baisse somme toute modérée qui fait suite à un troisième trimestre en fort repli de 3,1 % au cours des trois mois précédents.

Crédit photo THATREE - stock.adobe.com

Selon la dernière note de conjoncture du service de la donnée et des études statistiques (SDES) du ministère de la Transition écologique et solidaire, la fin de l’année a montré un léger décrochage des prix de transport de marchandises dans l’aérien et le ferroviaire.  

Les progressions des prix de transport des deuxième et troisième trimestre 2018 ont fait place à une décélération dans tous les modes de transport de marchandises, mais surtout le ferroviaire. C’est du moins ce que révèle la dernière note de conjoncture du service de la donnée et des études statistiques (SDES) du ministère de la Transition écologique et solidaire. 

Des hausses timides

Toujours en hausse sur la période étudiée avec + 0,2 %, les prix du transport routier témoignent de variations contrastées avec - 1,1 % pour le transport de proximité, + 0,5 % pour le transport interurbain et + 0,6 % pour le transport international.

Après une hausse de 3, 2 % au troisième trimestre, les prix du transport ferroviaire dégringolent de 2,7 % au quatrième trimestre. "Cette variation négative est uniquement due aux prix du transport national (- 6 %), tandis que ceux du transport international augmentent (+ 1,2 %)", indique le SDES dans sa note.

Autre chute remarquée, celles des prix de l'aérien, avec - 0,3 %. Une baisse somme toute modérée qui fait suite à un troisième trimestre en fort repli de 3,1 % au cours des trois mois précédents. Même tendance dans le transport fluvial où la hausse de prix de 3,4 % au 3e trimestre a fait place à une baisse de 0,5 %. En cause : un plongeon de 1,2 % en national malgré une hausse de 1,2 % à l’international.

Un record dans la messagerie

Au chapitre logistique, les prix ont timidement augmenté de 0,3 % au quatrième trimestre. "Les prix de l’entreposage frigorifique sont atones (+ 0 %) tandis que ceux de l’entreposage non frigorifique progressent légèrement (+ 0,4 %). Les prix de la manutention (+ 0,1 %) sont quasi stables, que ce soit dans la manutention portuaire (+ 0,1 %) ou dans la manutention non portuaire (+ 0,1 %)", indique l’étude. Enfin, stables au trimestre précédent, les prix de la messagerie-fret express prennent 1 %, atteignant ainsi leur niveau le plus élevé depuis 2015.

Auteur

  • Diane-Isabelle Lautrédou

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format