Menu
S'identifier

Conjoncture des transports : la hausse se poursuit au premier trimestre 2018

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 11.09.2018 | Dernière Mise à jour : 12.09.2018

Le trafic national de marchandises progresse de 2 %, tandis que le trafic international dégringole de 6,8 %, après une hausse de 0,6 % sur les trois derniers mois de l’an dernier.

Crédit photo Adobe Stock

Pour le second trimestre consécutif, le volume de production marchande de transport progresse. Dans le détail, cette hausse traduit pourtant une baisse dans ses trois composantes, dont le transport de marchandises.

En dépit d’une progression de 0,5 % au niveau global, le volume de la production marchande du transport de marchandises est passé de 1,8 % au dernier trimestre 2017 à 0,6 % au premier trimestre 2018. C'est du moins ce qui ressort de la dernière note de conjoncture du service de la donnée et des études statistiques (SDES) du ministère de la Transition écologique et solidaire.

Parmi les explication avancées, un contexte assez favorable, notamment sur le segment du fret terrestre, qui progresse, pour le septième trimestre consécutif, de 1,1 %. Une performance essentiellement tirée par le trafic national (+ 2 %), tandis que le trafic international dégringole de 6,8 %, après une hausse de 0,6 % sur les trois derniers mois de l’an dernier.

Une reprise dans le transport routier

Côté transport routier, la progression de 3 % enregistrée au premier trimestre 2018 confirme celle de 0,6 % amorcée en fin d’année. "Avec un septième trimestre consécutif de hausse, l'activité s'inscrit dans une tendance de reprise, qui fait suite à plusieurs années de recul", souligne le ministère.

Après une augmentation de 0,7 % lors du trimestre précédent, l’activité mesurée en nombre de tonnes-kilomètres en compte d’autrui et compte propre cumulés, s'accroît de 3,2 % au premier trimestre 2018. Des chiffres qui découlent d’une hausse de 1,7 % en compte d’autrui et de 7,5 % en compte propre.

Si l’activité longue distance se replie de 2,8 % après une hausse de 0,6 % au dernier trimestre 2017, celle de la courte distance bondit de 18,7 %.

Le fret ferroviaire dégringole

Alors qu’il progressait de 0,9 % en fin d’année, le fret ferroviaire plonge de 3,9 %, résultant d’une baisse de 2,5 % du fret national et de 6,2 % du fret international.

Le transport fluvial recule quant à lui de 6,4 % sur la période observée, faisant  suite à une hausse de 16,2 % au cours du trimestre précédent. En progression de 15,1 % à l’international, les trafics nationaux régressent de 18,3 % par rapport à l’an passé. "La baisse s’explique pour l’essentiel par le recul des flux longs du trafic intérieur, en partie du fait des crues sur la Seine ainsi que sur la Saône et le Rhône", note le ministère.

Dernier versant sectoriel, le transport aérien poursuit sa hausse avec 1,2 % au premier trimestre 2018 contre 2 % fin 2017. Un secteur d’activité porté par l’international (+ 1,5 %) et le trafic national (+ 0,4 %).

Auteur

  • Diane-Isabelle Lautrédou

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format