Menu
S'identifier

Conjoncture des transports : une hausse au quatrième trimestre 2017

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 30.05.2018 | Dernière Mise à jour : 30.05.2018

Avec une hausse de 1,8 % au quatrième trimestre 2017, le volume de la production marchande de transport termine l’année sur une note optimiste.

Crédit photo Adobe Stock

Le secteur des transports termine plutôt bien l’année 2017. C’est du moins ce que révèlent les dernières statistiques du Commissariat général au développement durable qui mettent en avant une progression du volume de production marchande notamment porté par le transport de marchandises.

Avec une hausse de 1,8 % au quatrième trimestre 2017, le volume de la production marchande de transport termine l’année sur une note optimiste. Parmi ses trois composantes, le transport de marchandises continue de progresser de 1,8 % (après 1,1 %) tandis que le transport de voyageurs a pris 2,1 % (après + 0,8 %), et les services auxiliaires  1,5 % (après - 0,1 %).

Ainsi, l‘effectif total salarié pour le secteur du transport de marchandises a terminé à + 0,6 % au quatrième trimestre 2017 pour atteindre 1 483 000 postes. Malgré tout, "les difficultés de recrutement du personnel roulant persistent", indique l’étude.

Un sixième trimestre consécutif

Pour expliquer la performance du fret terrestre pour le sixième trimestre consécutif, le Commissariat général au développement durable met en exergue une progression de 2,1 % du trafic national malgré un fret international en chute de 0,4 % (après + 1,3 %). Sur l’ensemble de l’exercice 2017, le fret terrestre a néanmoins progressé de 7,4 %, avec + 7,9 % en national et + 3,8% à l’international.

Sur le versant route, l’année s’est traduite par un bond de 9 % par rapport à 2016, renforçant ainsi "la reprise de 2016(+ 1,5 %). Celle-ci avait mis fin à quatre années de recul", précise l’étude. Côté prix du transport routier, le vent a également tourné puisqu’ils sont passés de - 0,3 % au troisième trimestre à + 0,6 % sur les trois derniers mois de l’année.

Le fluvial sort la tête de l’eau

De son côté, l’évolution du transport ferroviaire est restée modeste avec + 0,8 % après + 0,7 %, avec un fret national de + 1,6 % (après - 0,9 %), et une activité internationale en recul de 0,5 %. Sur cette période, les prix ont pris 0,5 %. Annuellement, le fret ferroviaire semble avoir plutôt tiré son épingle du jeu avec  + 2,4 %, tiré par un trafic international particulièrement dynamique avec + 6,8 % et un trafic national en chute 0,1 %.

Après une hausse de 5,9 % au troisième trimestre 2017, le transport fluvial a maintenu le cap avec + 16,2 %, tirant parti d’une campagne céréalière qui a retrouvé des couleurs. Un dynamisme qui s’est traduit par un trafic international en rebond 18,3 % sur un an et un trafic national qui a dépassé le niveau de l’an passé au même trimestre avec + 14,7 %. Surfant sur la même tendance, les prix du transport fluvial ont pris 0,9 %. Pour autant, cela n’a pas suffi à "rattraper" l’année puisque l'activité a reculé de 1,8 %, subissant "l’effet de la mauvaise campagne céréalière de 2016, qui n’a pas pu être entièrement compensée par le bon deuxième semestre 2017", souligne l’étude.

Enfin, le fret aérien passe de - 0,7 % au troisième trimestre à + 3,4 % au trimestre suivant. Un mode de transport qui a vu ses prix grimper de 1 % sur les trois derniers mois et de 2,9 % sur l’ensemble de l’année.

Les services auxiliaires de transport progressent

Au chapitre services auxiliaires de transport, la chute de 0,1 % de l’indice a fait place à une progression de 1,5 % entre le troisième et le quatrième trimestre 2017. Une activité portée par l’ensemble messagerie, fret express, affrètement et organisation de transport (+ 2,1 % après + 0,2 %), l’entreposage et stockage (+ 1,2 % après + 1 %), les services auxiliaires des transports aériens (+ 1,4 % et + 0,9 %) et les services auxiliaires des transports terrestres (+ 1,1 % après - 1,8 %).

Sur ce trimestre, le Commissariat général au développement durable a observé une hausse des prix dans la messagerie-fret express (+ 1,7 %) et les autres services de poste et de courrier (+ 0,3 %), une stabilité à 0 % dans l’entreposage et un léger recul dans la manutention (- 0,1 %).

Auteur

  • Diane-Isabelle Lautrédou

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format