Menu
S'identifier

Le port de Dunkerque prêt à récolter les fruits de l’après-Brexit

Supply Chain Magazine | Maritime | publié le : 05.03.2021 | Dernière Mise à jour : 05.03.2021

Les échanges du port des Hauts-de-France avec les îles britanniques représentent une volumétrie annuelle de 17 millions de tonnes de marchandises.

Crédit photo Communauté urbaine de Dunkerque

En 2020, le port maritime de Dunkerque a subi une forte baisse de trafic avec 45,2 millions de tonnes de marchandises transportées. Cependant, cette année devrait enclencher une nouvelle dynamique, notamment grâce à l’entrée en vigueur du Brexit, conduisant plusieurs opérateurs shortsea à lancer de nouveaux services sur les îles britanniques. 

A l’instar d’autres grands ports européens, le port de Dunkerque a subi une forte baisse de trafic en 2020 par rapport à 2019 (- 14 %, avec 45,2 millions de tonnes de marchandises transportées). Mais une nouvelle dynamique devrait s’enclencher cette année, notamment grâce à l’entrée en vigueur du Brexit : plusieurs opérateurs shortsea ont lancé récemment de nouveaux services entre Dunkerque et les îles britanniques.

Un hub de transbordement

Containerships, expert du transport multimodal intra-Europe filiale du groupe CMA CGM, a ainsi ajouté à la fin de l’année dernière une escale à Dunkerque pour son service conteneurisé sur sa ligne Beni (Benelux-Irlande). "Après trois mois de fonctionnement, ce service hebdomadaire reliant Dunkerque, Cork et Dublin s’affirme comme une réponse particulièrement pertinente à la demande de chargeurs et transitaires à la recherche d’un lien direct et sans formalités douanières avec l’Irlande", souligne le port de Dunkerque. En début d’année, le port des Hauts-de-France a en outre vu la compagnie maritime danoise DFDS Seaways mettre en service une nouvelle ligne entre Dunkerque et l’Irlande.

Sur la même période, Containerships a aussi renforcé son offre maritime avec les îles britanniques en lançant un nouveau service hebdomadaire (Dunk) depuis et vers la côte ouest de la Grande-Bretagne avec des escales à Dunkerque, Bristol et Liverpool. "Ce nouveau service est ouvert à la fois au transport de marchandises entre le continent et les îles britanniques, mais aussi au transport de conteneurs transocéaniques en transbordement à Dunkerque, précise le port. Toutes ces nouvelles offres de service confortent notre positionnement en tant que hub de transbordement avec les îles britanniques."

Le tout avec la possibilité de s’appuyer sur des infrastructures d’importance : à quelques centaines de mètres des terminaux à conteneurs et rouliers, plus de 150 000 m² d’entrepôts offrent d’ores et déjà des prestations de stockage, de cross-docking, de dédouanement et de distribution. Le port commercialise en outre actuellement une zone de 150 ha baptisée Dunkerque Logistique International afin d’y accueillir de nouveaux investisseurs pour de la logistique transocéanique et européenne.

Lire également cet article sur www.supplychainmagazine.fr

Auteur

  • Armindo Dias

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format