Menu
S'identifier

Fret ferroviaire : les Carrières de l’Ouest innovent avec le double fret

Actu-Transport-Logistique.fr | Ferroviaire | publié le : 27.01.2022 | Dernière Mise à jour : 07.02.2022

Il a fallu que le carrier procède à des acquisitions de matériels neufs sous la forme de conteneurs de 20 pieds spécifiques.

Crédit photo DR

Les Carrières de l’Ouest expérimentent depuis peu une solution de double fret entre la carrière de Voutré et l’Ile-de-France. Cette nouvelle pratique consistant à faire circuler des trains pleins tant à l’aller qu’au retour deviendra opérationnelle au cours du premier semestre 2023.

À l’exemple du train de primeurs Perpignan-Rungis qui ne circule chargé que dans un seul sens, les retours à vide constituent un épineux problème pour la rentabilité des trains de fret. Utilisateur important du rail, avec 800 000 tonnes de granulats acheminées par an (+ 50 % au cours des cinq dernières années) au départ de la carrière de Voutré (Mayenne), les Carrières de l’Ouest ont, semble-t-il, trouvé la voie leur permettant de mieux optimiser le chargement de leurs trains et, par voie de conséquence, de réduire leurs coûts de transport.

Conteneurs spécifiques

Ce concept, c’est celui du double fret, permettant d’acheminer des marchandises tant à l’aller qu’au retour. Mais pour cela, il a fallu que le carrier procède à des acquisitions de matériels neufs sous la forme de conteneurs de 20 pieds spécifiques. "Les wagons utilisés jusqu’à maintenant ne permettaient pas de transporter les terres inertes issues de l’Ile-de-France, un énorme marché si l’on considère qu’il représente 40 millions de tonnes par an, dont cinq provenant directement des travaux du Grand Paris, explique Thomas Dupuy d’Angeac, président des Carrières de l’Ouest.. Avec les 55 premiers conteneurs et les 55 autres que nous allons acquérir courant 2022, nous serons en mesure de transporter 1 500 tonnes de granulats par train entre Voutré et Trappes, et un même tonnage de terres inertes au retour. Cela nous permettra de nous conformer à un arrêté préfectoral nous enjoignant de procéder au réaménagement et au comblement d’une ancienne fosse de la carrière de Voutré".

Avantages multiples

Un premier train d’essai a circulé le 7 décembre 2021. Il sera suivi par un train mensuel, toujours à titre d’expérimentation, au cours de l’année 2022. Finalement, et à l’issue d’un achat complémentaires de conteneurs portant le parc à 150 unités, le nouveau service – ouvert à d’autres entreprises – deviendra opérationnel au cours du premier semestre 2023. Ce sont ainsi 350 000 tonnes annuelles de terres inertes qui pourraient être expédiées au départ de Trappes durant une période de trente ans. "Nous ne voyons que des avantages pour ce nouveau concept. Nous utilisons les mêmes sillons que ceux de nos trains actuels remorqués par des locomotives de Captrain France. Cela signifie que nous ne rajoutons pas de circulations sur des axes déjà fortement engorgés et éviterons ainsi la circulation de 15 000 camions par an. Nous pouvons par ailleurs assurer la traçabilité des terres transportées puisque nos conteneurs seront équipés de puces de géolocalisation. Enfin, nous profiterons d’une réduction sensible de nos coûts de transport", conclut le dirigeant.

Auteur

  • Olivier Constant

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format