Menu
S'identifier

La ligne Perpignan-Rungis à nouveau sur les rails

Actu-Transport-Logistique.fr | Ferroviaire | publié le : 25.10.2021 | Dernière Mise à jour : 26.10.2021

Ce train est composé de douze wagons frigorifiques remis en état pour l’occasion et loués auprès d’Ermewa.

Crédit photo OC

Le train des primeurs Perpignan-Rungis a été relancé le 22 octobre 2021 en présence du Premier ministre Jean Castex. En complément de ce service, une autoroute ferroviaire verra le jour entre Le Boulou et Gennevilliers à partir du 6 décembre 2021. 

Le fret ferroviaire marque de nouveaux points avec la relance du célèbre train des primeurs Perpignan-Rungis. Un premier convoi a quitté le quai du terminal ferroviaire de Perpignan-Saint-Charles le vendredi 22 octobre 2021 pour arriver le lendemain matin au MIN (Marché d’Intérêt National) de Rungis

Relance médiatisée

Le retour de ce train circulant cinq fois par semaine à une vitesse maximum de 140 km/h a été hautement médiatisé. Le Premier ministre, Jean Castex, ainsi que le ministre des Transports, Jean Baptiste Djebbari, ont assisté aux opérations de chargement du train.  Ce train est composé de douze wagons frigorifiques remis en état pour l’occasion et loués auprès d’Ermewa. Chaque wagon offre une capacité de transport de 38 palettes de 1 X 1,20 m, soit l’équivalent d’un camion et demi.

Le tractionnaire du train dont l’exploitation saisonnière s’étend de novembre à mi-juillet est Fret SNCF tandis que l’opérateur de transport est PrimEver. Enfin, ce sont les grossistes de Saint-Charles qui fournissent les marchandises transportées composées notamment de fruits du Maroc, de légumes d’Espagne et de salades du Roussillon.  

Changement de contexte

La relance de ce train qui présente le handicap de revenir à vide n’aurait pu être possible sans un changement de contexte hautement profitable au rail. Au-delà du Green Deal européen, le plan de relance français a, en effet, apporté l’impulsion nécessaire à la relance du service.

"En juillet 2019, lors de la mise en sommeil de cette ligne, nous étions dans un cercle vicieux. En fret fruits et légumes, le train était plus cher de 30 % par rapport à l’offre routière. Et de nombreux sillons de circulation de nuit étaient perturbés par la grande vague de travaux d’infrastructures que nous avions lancés. Mais en puisant dans les fonds dédiés au fret – 170 millions d’euros chaque année (jusqu’en 2024 – NDLR) – nous intervenons en faisant baisser les tarifs de péage. Le fret ferroviaire redevient ainsi compétitif. L’offre pour les primeurs en provenance du Sud vers la région parisienne comprend également dans un avenir très proche du transport combiné rail-route au départ du Boulou vers Gennevilliers", a expliqué Jean-Baptiste Djebbari lors de la préparation du train. 

Offre prochainement doublée

Rail Logistics Europe, avec Fret SNCF et VIIA, a en effet, mis en place deux services complémentaires. Lesquels se traduiront par la création d’une nouvelle autoroute ferroviaire entre les deux terminaux précités le 6 décembre prochain.  

Comme l’a souligné Frédéric Delorme, président de Rail Logistics Europe, dans une interview donnée à l’AFP le 22 octobre 2021, "Contrairement au train des primeurs, ce train a un gros avantage, c'est qu'il peut charger autre chose que des primeurs, et, surtout, il permet de charger des produits dans l'autre sens. Il est du coup économiquement mieux équilibré, et c'est la somme des deux qui a gagné (en prolongement de l’appel à manifestation d’intérêt qui avait été lancé pour la relance du Perpignan-Rungis – NDLR)."

Auteur

  • Olivier Constant

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format