Menu
S'identifier

Fret aérien : les vols tout cargo réalisés par des avions passagers se multiplient

Actu-Transport-Logistique.fr | Aérien | publié le : 09.04.2020 | Dernière Mise à jour : 09.04.2020

Jusqu’à la survenue de la crise sanitaire actuelle, les avions passagers transportaient, de 45 à 50 % du fret aérien mondial à bord de leurs soutes.

Crédit photo Olivier Constant 

Devant la suspension provisoire de milliers de vols passagers transportant également du fret en soute, les compagnies aériennes ont recours de plus en plus souvent à des avions passagers pour pallier les capacités manquantes. 

C’est presque un paradoxe. Alors que l’association du transport aérien international (IATA) prévoit une demande en baisse de 15 à 20 % cette année, des avions passagers reconvertis provisoirement en avions cargo servent à compenser les capacités actuellement manquantes. Et ces appareils sont de plus en plus nombreux tant les besoins sont importants. Ces derniers découlent de la nécessité de remplacer le fret transporté en soute jusque là par les avions passagers. 

Des cartons entre les sièges ! 

Jusqu’à la survenue de la crise sanitaire actuelle, les avions passagers transportaient, en effet, de 45 à 50 % du fret aérien mondial à bord de leurs soutes. Ces capacités ayant provisoirement disparu du fait de la suspension d’un nombre toujours plus élevé de vols passagers – plus d’un million d’ici à la fin juin 2020 selon l’IATA – les compagnies aériennes ont trouvé, pour partie, la parade en multipliant les vols tout cargo assurés par des avions passagers.

Au sein de ces compagnies, on retrouve ainsi une myriade d’opérateurs de premier plan comme Delta Air Lines, American Airlines, United, Air Canada, British Airways, Emirates… Au-delà de la possibilité pour ces compagnies de faire voler leurs appareils inutilisés à des coûts moindres du fait de la chute du prix du kérosène, celles-ci sont, ainsi, en mesure de juguler en partie leurs pertes énormes du fait du quasi-arrêt de leurs vols passagers.

Des prix qui repartent à la hausse

D’autant que les prix du fret aérien repartent à la hausse après une longue période marquée par une guerre tarifaire directement liée aux surcapacités existant alors. 

Le fait nouveau de ces vols à la demande est qu’ils ne transportent pas uniquement du fret en soute. Certaines compagnies comme Lufthansa ont décidé également d’utiliser le pont principal – celui où sont situés les sièges passagers – pour augmenter les capacités d’emport de leurs appareils.

Un Airbus A330 de cette compagnie a, ainsi, été utilisé dans cette configuration inhabituelle pour transporter 30 tonnes de matériel médical dont des masques entre Shanghai et Francfort le 25 mars. Positionnés entre les sièges et même dans les racks à bagages, les cartons étaient solidement arrimés au plancher par des filets.

 Même Airbus a apporté sa contribution en utilisant son premier Airbus A330-800 pour transporter 2 millions de masques faciaux de la Chine vers l’Europe. 

Des vols à la demande toujours plus nombreux

Ces vols charter sont appelés à se multiplier et pas seulement pour transporter du matériel médical. Geodis en a lancé pour sa part dans le courant de la première quinzaine de février 2020. Ils ont relié Francfort à Shanghai.

D’autres destinations en provenance ou à destination de l’Europe ou d’autres continents ont ensuite été ajoutées, Hong Kong étant également desservi. 

Auteur

  • Olivier Constant   

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format