Menu
S'identifier

Naissance de la FabLog ou de la supply chain de demain

Actualités | publié le : 20.07.2020 | Dernière Mise à jour : 20.07.2020

La FabLog est organisée autour de plusieurs communautés qui regroupent des acteurs mobilisés autour d’un même sujet en fonction de leurs besoins et de leurs problématiques mais aussi des tendances actuelles de la supply chain innovante. 

Crédit photo DR

Initiée par l’Ademe, la plateforme Fabrique de la logistique, présentée le 1er juillet dernier, vise à accélérer des projets innovants "open source". Cette FabLog est une communauté ouverte à toutes les entreprises, où les participants coconstruisent des solutions pour la supply chain du futur autour de divers thèmes, par exemple la logistique durable ou encore une blockchain de prise de rendez-vous.

La FabLog est organisée autour de plusieurs communautés qui regroupent des acteurs mobilisés autour d’un même sujet en fonction de leurs besoins et de leurs problématiques mais aussi des tendances actuelles de la supply chain innovante. On y trouve la communauté "digitalisation", qui a pour mission d’accélérer la numérisation des échanges entre les différents maillons de la chaîne logistique pour accroître l’efficience des opérations. Il y a aussi la communauté "logistique durable" qui construit des outils pour accompagner et activer la transition énergétique du secteur mais aussi pour favoriser la cohabitation des activités logistiques avec les populations.

Une prise de rendez-vous interconnectée

Animé par Thierry Grumiaux, responsable filière transport et logistique de GS1 France, la communauté "digitalisation" élabore un outil d’interconnexion des agendas logistiques via la technologie blockchain, précisément en se servant d’un système de registres distribués DLT (Distributed Ledger Technologies). L’objectif est de rendre la prise de rendez-vous collaborative, notamment en évitant aux transporteurs de jongler entre les nombreuses plateformes utilisées par les chargeurs et les destinataires pour planifier les opérations de transport.

Les membres de cette communauté travaillent entre autres sur la faisabilité de l’outil d’interconnexion, soit un POC (proof of concept). Ainsi, des ateliers menés en amont, réunissant 8 éditeurs de plateformes numériques, ont permis d’identifier 4 fonctionnalités jugées prioritaires dans un contexte "inter-plateforme", soit la visualisation des créneaux disponibles dans un agenda, la création d’un rendez-vous, sa suppression ou sa modification. Chacune des 4 fonctionnalités a donné lieu à la standardisation des données à échanger entre plateformes et sa traduction sous la forme d’une requête d’API REST (architecture standard pour les APIs). Une API (Application Programming Interface) est une interface de programmation qui permet d’accéder aux fonctionnalités de plusieurs applications. Selon Thierry Grumiaux, ce système se traduit par la création d’un "cercle vertueux". Soit pour le transporteur : "moins de délai et moins d’incertitude afin de livrer plus de clients, des réceptions qui gagnent en productivité et en lissage d’activité mais aussi une baisse des temps d’attente des camions."

Un manifeste, destiné à coaliser les forces en faveur de l’adoption de cet outil de facilitation des opérations d’enlèvement et de livraison, a été signé par plusieurs transporteurs, notamment Rave, Voglertrans, TAB Rail Road, Perrenot, Mesguen, Transport routier d’Alsace, groupe Tesson. "D’autres devraient se joindre à cette initiative dans les prochains mois", indique Thierry Grumiaux.

 

Auteur

  • Samorya Wilson

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format