Menu
S'identifier

Dernier kilomètre : Urby collecte et traite les déchets pour ses clients

Actu-Transport-Logistique.fr | Supply Chain | publié le : 17.11.2021 | Dernière Mise à jour : 17.11.2021

Une fois livré, le client en profite pour remettre au livreur ses cartons et palettes usagés, de façon à ce qu’ils puissent être recyclés.

Crédit photo Urby

Grâce à son service de collecte et de traitement de déchets, Urby, spécialiste de la logistique du dernier kilomètre, permet à ses clients de limiter les kilomètres à vide et de contribuer à améliorer leur bilan carbone.

L'enseigne de décoration Midica reçoit ses marchandises au petit matin en plein centre-ville de Toulouse et en profite pour remettre au livreur ses cartons et palettes de la veille, de façon à ce qu’ils puissent être recyclés. C’est Urby, spécialiste logistique du dernier kilomètre, qui orchestre toute l’opération. Cette filiale de La Poste et de la Banque des Territoires propose cette offre de collecte et de traitement des déchets aux professionnels.

En effet, depuis mars 2016, c’est une obligation, pour toute entreprise produisant plus de 1 100 litres de déchets valorisables par semaine, d’en effectuer le tri, ceci dans le cadre de la loi relative à la transition énergétique. "Avec la montée en puissance des livraisons urbaines, la gestion des déchets est un sujet environnemental majeur, explique Frédéric Delaval, directeur général délégué du réseau Urby. Elle passe par une réponse ciblée et adaptée à chaque activité professionnelle. En combinant la livraison de marchandises et la collecte des déchets, nous limitons les kilomètres à vide et contribuons à améliorer le bilan carbone de nos clients." 

Triple avantage

Pour le donneur d'ordres, en l’occurrence Midica, l’avantage est triple. Il bénéficie de la mutualisation en faisant livrer les marchandises au hub logistique d’Urby, situé à 5 km de Toulouse, et divise ainsi le nombre de camions et donc d’émissions polluantes par 15. D’autre part, il n’a plus besoin de faire appel à un autre prestataire pour évacuer ses matériaux recyclables ni de les faire traiter.

"L’évacuation régulière des déchets tels que les cartons, palettes et plastiques permet d’optimiser nos processus de livraison et améliore l’image du magasin qui ne met plus de déchet sur la voie publique", explique Laurent Dordain, directeur des actifs de l’enseigne Midica. Autre avantage, toutes ces opérations ayant lieu de très bonne heure, le magasin, le personnel et les clients ne sont plus perturbés dans la journée.

Cinq types de matériaux

Urby fournit à ses clients le matériel de tri et les supports pédagogiques destinés à faciliter le recyclage. Sont concernés cinq types de matériaux : le plastique, le carton non souillé, les bois non traités et non dangereux, le verre et les métaux non ferreux. Acheminés vers ses hubs de mutualisation à bord d’une flotte à faible émissions, les déchets triés sont pesés puis tracés jusqu’à obtention d’un certificat réglementaire.

Grâce à un partenariat, ce sont les spécialistes du recyclage qui gèrent le retraitement des déchets. Comme Recygo, également filiale de La Poste, mais aussi de Suez pour ce qui concerne l’Île-de-France, et Véolia pour le reste du réseau.

Auteur

  • Marie-Helen Gallon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format