Menu
S'identifier

Data Alchimist, nouveau métier de la supply chain

Logistiques Magazine | Supply Chain | publié le : 14.02.2017

Le futur "Data Alchimist" de la supply chain devra maîtriser l’exhaustivité des flux d’informations et être capable de les exploiter pour en extraire de nouvelles valeurs ajoutées pour les clients de l’entreprise.

Crédit photo © DR

Le jeune Institut du Commerce, né en janvier du rapprochement de l’ECR, de l’IFM et de l’IFLS, a construit un nouveau référentiel de compétences de supply chain, capables de relever les défis logistiques à venir. Trois nouveaux métiers ont ainsi été identifiés…

La création de l’Institut du Commerce (IDC), annoncée en novembre, est officielle depuis quelques semaines. Cette plate-forme de partage et de prospective née du rapprochement de trois associations - ECR France, IFLS (Institut du Libre Service) et IFM (Institut du Merchandising)- entend faire émerger, par le biais de ses désormais 250 adhérents, les sujets majeurs de prospective pour créer de nouvelles opportunités de croissance et d’innovation.

Un nouveau référentiel de compétences

Dans le cadre d’un atelier de réflexion nommé "Supply Chain 2025" - notons le parallèle avec le "France Logistique 2025" du Conseil stratégique de l’attractivité du gouvernement Hollande en 2016 - une quarantaine de directeurs et directrices supply chain, adhérents d’ECR France, ont identifié 5 défis à relever dans les prochaines années : Big Data, omnicanalité, développement durable, émergence des nouveaux business models, et e-réputation & compliance, afin d’élaborer un nouveau référentiel de compétences supply chain.

Trois nouveaux métiers ont ainsi été imaginés par une dizaine d’adhérents (voir encadré) :

  • Le Data Alchimist : il devra maîtriser l’exhaustivité des flux d’informations (data, process et outils) et être capable de les exploiter pour en extraire de nouvelles valeurs ajoutées pour les clients de l’entreprise.
  • Le Client Solutions Provider : sa mission sera d’assurer le meilleur service au client, en lui proposant une vraie valeur ajoutée.
  • Le Prospective Research Strategist : il développera une vision claire et partagée en sachant se projeter sur des horizons de 5 à 10 ans et en explorant des pistes nouvelles.

Vers un management plus collaboratif

Après ce premier défrichage et maintenant que l’IDC est né, les prochains thèmes de réflexion porteront en 2017 sur les moyens à mettre en œuvre pour attirer de nouveaux talents dans la supply chain et les garder, sur les profils à recruter pour assurer la transformation digitale et enfin sur l’équation à écrire pour concilier les compétences techniques (hardskills) et comportementales (softskills). Il s'agit notamment de mettre en avant un management nécessairement plus collaboratif, où les valeurs communes permettent un engagement des salariés plus fort et une meilleure exécution des stratégies.

Les participants à l'élaboration du nouveau référentiel

  • 7 industriels : Coca-Cola, Bel, Lesieur, Heineken, Johnson&Jonhson, L’Oréal, Nestlé, Unilever
  • 6 enseignes : Auchan, Carrefour, Casino, Conforama, Metro, Schiever
  • 3 prestataires logistiques : FM Logistic, Stef, XPO Logistics

Auteur

  • Éloïse Leydier

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format