Menu
S'identifier

CILOG 2022 : les grands objectifs de la Stratégie Nationale Logistique

Supply Chain Magazine | Supply Chain | publié le : 14.12.2022 | Dernière Mise à jour : 14.12.2022

Roland Lescure, le ministre chargé de l’Industrie, et Clément Beaune, le ministre délégué chargé des Transports, ont co-présidé le Cilog du 12 décembre.  

Crédit photo DR

Le 3e Comité interministériel de la logistique (Cilog), qui s’est tenu le 12 décembre au port de Gennevilliers, a acté la Stratégie Nationale Logistique, visant à "faire de la France un territoire d’excellence de la logistique durable au service des transitions écologique et économique". 

Le 3e Comité interministériel de la logistique (Cilog), qui s’est tenu le 12 décembre au port de Gennevilliers, a acté la Stratégie Nationale Logistique, visant à "faire de la France un territoire d’excellence de la logistique durable au service des transitions écologique et économique". Ce document de 23 pages compte 8 grands objectifs pluriannuels et un total de 23 actions qui feront l’objet d’un suivi continu chaque année lors du Cilog.

Massifier et mutualiser le transport

Pour le premier objectif, "doter la filière d’une gouvernance structurée", pas de présidence du Cilog par le Premier Ministre ni de portage politique parlementaire via un groupe d’étude (comme France Logistique le proposait dans son livre blanc), mais une gouvernance à trois niveaux, national (Cilog), régional (CRLog) et communal (CTLLU collectivités et professionnels), et la mise en place d’un dispositif d’intelligence économique adapté aux besoins de la filière (d’ailleurs, une étude de la demande de transport routier à moyen et long terme doit être réalisée au premier semestre 2023).

Le deuxième objectif, "mettre en place les chaînes logistiques au service de la reconquête industrielle nationale et européenne" vise notamment à identifier les moyens d’actions pour massifier et mutualiser le transport de fret et pour accompagner la production des nouvelles filières en France (batteries, éoliennes, nucléaire).

Créer des champions

Objectif n°3 : "améliorer la compétitivité des chaînes logistiques pour relocaliser les bassins de production au plus près des bassins de consommation" porte sur des efforts en matière douanière, portuaire, routière, et aéroportuaire.

Pour l’objectif n°4, "créer les champions mondiaux de l’innovation logistique", il est notamment prévu de poursuivre les démarches en cours de l’AIT (agence d’innovation pour le transport), de la direction générale des entreprises (ateliers SupplyTech) et du programme Logistique 4.0 de France 2030.

Lire l'intégralité de l'article sur www.supplychainmagazine.fr

Auteur

  • Jean-Luc Rognon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format