Menu
S'identifier

Transport exceptionnel : Ariane 6, un convoi XXL entre Fos et la Guyane

Actualités | publié le : 12.04.2021 | Dernière Mise à jour : 06.04.2021

Cette opération de transport a été orchestrée par Legendre Celtic, filiale finistérienne du groupe Legendre (Eure-et-Loir) spécialisée dans l’activité de commission de transport et de logistique, dans le cadre du programme spatial européen du lanceur Ariane 6.

Crédit photo Legendre

Pas moins de deux convois ont été nécessaires à TBVS Transports pour acheminer, depuis Fos-sur-Mer jusqu'au Havre, des éléments du pas de tir du lanceur Ariane 6. Ils ont poursuivi leur route en cargo jusqu'à Kourou, en Guyane. L'opération, orchestrée par Legendre Celtic, filiale du groupe Legendre, aura duré une vingtaine de jours.

Les premiers éléments du pas de tir qui viendront alimenter le lanceur Ariane 6 sont arrivés à bon port le 26 février dernier en Guyane, au centre spatial de Kourou, après une expédition d’une vingtaine de jours. Point de départ : Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône). Un acheminement XXL qui a mobilisé deux convois exceptionnels assurés par la société TBVS Transports en Saône-et-Loire (55 salariés – une centaine de véhicules – 8 M€ de chiffre d’affaires). Deux caissons de 32 et 43 tonnes ont ainsi transité par la route jusqu’au Havre (Normandie). Soit une première étape de quatre jours.

Deux autres expéditions courant avril

Les pièces volumineuses ont ensuite été chargées (en prise directe) à bord d’un cargo avant de quitter le port le 13 février pour une traversée de treize jours. Cette opération de transport a été orchestrée par Legendre Celtic (19 salariés, 8,97 M€ de chiffre d’affaires en 2019), filiale finistérienne du groupe Legendre (Eure-et-Loir) spécialisée dans l’activité de commission de transport et de logistique, dans le cadre du programme spatial européen du lanceur Ariane 6.

"Si Legendre dispose d’une flotte de 200 ​​​​​​​véhicules en propre, ces éléments lourds nécessitent des véhicules spécifiques dont le groupe ne dispose pas", précise Yoann Marc, directeur de la société bretonne, expliquant ainsi le recours à des prestataires extérieurs. Alors qu’un deuxième lot composé d’un bras cryo vient d’être acheminé outre-Atlantique, deux autres expéditions sont prévues courant avril. Le premier tir d’Ariane 6 est, quant à lui, programmé en 2022. Début d’une nouvelle aventure…

Auteur

  • Florence Falvy

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format