Menu
S'identifier

Le groupe Renault réduit l’empreinte carbone de ses transports

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 25.07.2022 | Dernière Mise à jour : 25.07.2022

La direction supply chain de Renault a déployé un certain nombre de solutions innovantes comme l’éco-conception des emballages ou la réduction du nombre de kilomètres parcourus.

Crédit photo Renault

Le groupe Renault vient d’annoncer une baisse de 6,9 % de l’empreinte carbone du transport de ses marchandises. Le constructeur ne compte pas s’arrêter là et vise une diminution de 30 % son empreinte carbone par véhicule d’ici à 2030 dans le monde.

6,9 %. C’est la réduction de l’empreinte carbone liées aux transports de marchandises réalisée par le groupe Renault entre 2018 et 2021. "Depuis plus de 10 ans, nous travaillons à identifier des solutions pour réduire l’empreinte environnementale de nos flux d’approvisionnement.", assure Florence Ughetto, expert développement durable et logistique supply chain du groupe Renault, dans un communiqué de presse.

Un objectif dépassé

Validés dans le cadre du dispositif FRET 21, auquel le constructeur adhère depuis 2015, ces résultats dépassent son objectif initial de 5,3 % et représentent une baisse de 15 % ses émissions de CO2 liées à ses activités logistiques en Europe depuis 7ans.

Pour y parvenir la direction supply chain a déployé un certain nombre de solutions innovantes comme l’éco-conception des emballages ou la réduction du nombre de kilomètres parcourus. "La Supply Chain Renault Group entend poursuivre ses efforts en matière de décarbonation et s’est engagée à réduire de 30 % son empreinte carbone par véhicule d’ici à 2030 dans le monde", précise le groupe.

Trois leviers

Un objectif pour lequel le constructeur entend actionner trois leviers. D’abord, un développement du recours au multimodal. "La Supply Chain travaille avec les transporteurs pour augmenter la part des flux en ferroviaire par rapport au transport par camions. A titre d’exemple, l’utilisation du train depuis l’Europe de l’Est vers la France a permis d’éviter 2 600 tonnes de CO2", indique Renault. Puis, le groupe entend travailler à la réduction des kilomètres parcourus par mètre cube notamment en optimisant le taux de chargement des camions et de remplissage des emballages ou en réduisant les distances parcourues.

Enfin, dernier levier : l’amélioration du mix énergétique et de la performance énergétique des transporteurs."La Supply Chain anime le réseau de transporteurs grâce au questionnaire ECO2 qui leur permet de récupérer les informations liées à leur performance environnementale notamment leur consommation moyenne et d’intégrer leurs engagements de réduction sur les années à venir. Bilan : une réduction des émissions de 5 700 tonnes de CO2", souligne le groupe.

Auteur

  • Diane-Isabelle Lautrédou

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format