Menu
S'identifier

Geiq transport : se réunir pour mieux recruter

RH/Formation | publié le : 07.10.2021 | Dernière Mise à jour : 13.10.2021

Pour les 150 invités du Geiq Transport de logistique Rhône-Alpes une préoccupation s’impose, centrale pour certains employeurs : le recrutement et la fidélisation des salariés

Crédit photo FR

Le Geiq transport et logistique en Rhône-Alpes a réuni le 16 septembre près de Lyon près de 150 transporteurs, acteurs de l’emploi et organisme de formation. Au programme : des échanges sur l’insertion par l’alternance pour aider à recruter et fidéliser les conducteurs.

Au pied du château de Rajat, à Saint-Pierre–de-Chandieux (69), Le Monde du Transport Réuni a installé un camion à ses couleurs et l’AFT, un simulateur de conduite. Un buffet attend les convives après les discours. Malgré cet air de fête, les 150 invités du Geiq Transport de logistique Rhône-Alpes, prescripteurs d’emploi, Opco, organismes de formation ou transporteurs, une préoccupation s’impose, centrale pour certains employeurs : le recrutement et la fidélisation des salariés, les conducteurs, en particulier.

Pas de panacée en recrutement

"Après les confinements, il nous a paru important de faire se rencontrer, en présentiel, nos partenaires, adhérents et des dirigeants intéressés par notre dispositif, explique Martin Arnouil, chargé de mission au Geiq Transport. Il manque entre 40 000 et 50 000 conducteurs en France, plusieurs milliers dans notre région. Notre groupement d’employeurs dédié au transport met en œuvre des solutions durables pour intégrer des personnes éloignées de l’emploi."

Le groupe Dupessey, situé à Rumilly?en Haute Savoie, peut se prévaloir d’une forte politique de marque employeur et précise, en page d’accueil de son site, que "25 % du résultat annuel est investi dans l’amélioration des conditions de travail. " Pour autant, relève le DRH Alan Godard, "il n’y a pas de panacée en matière de recrutement et de fidélisation des salariés." Lors de l’afterwork, il espère échanger avec ses homologues et, lui qui a l’expérience d’un groupement dans les Alpes, s’intéresse à ces solutions, au long cours à plus petite échelle, pour une à deux personnes, mais qui semble plus sécurisée "pour s’améliorer, dit-il, attirer et fidéliser."

 
Lire l'intégralité de l'article (accès réservé) dans L'Officiel des Transporteurs n°3083 du 1er octobre 2021.

Auteur

  • Florence Roux

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format