Menu
S'identifier

En pleine crise sanitaire, les incidents de paiement se multiplient !

L'Officiel des Transporteurs | Routier | publié le : 21.04.2020 | Dernière Mise à jour : 22.04.2020

Les retards de paiement mettent en danger un nombre grandissant de PME.

Crédit photo bluedesign - stock.adobe.com

Près d’un mois après sa mise en route, le comité de crise sur les délais de paiements enregistre une hausse des signalements. Une situation qui impacte la trésorerie de bon nombre de PME, transporteurs compris.  

La détérioration des délais de paiement dénoncée par les organisations professionnelles des transporteurs se confirme, au regard du premier bilan du comité de crise mis en place par Bercy et la Banque de France. D’après le comité, depuis le début de la crise, lors de la semaine du 30 mars, les incidents de paiement ont triplé par rapport à la même période en 2019 pour atteindre un montant d’environ 270 millions d’euros. Selon le comité, cette accumulation d’incidents fin mars s’explique par des raisons propres à la crise Covid-19 comme les fermetures d’entreprises, les défauts d’acheminement du courrier, mais aussi la volonté de certaines entreprises de retenir de la trésorerie en ne payant pas leurs fournisseurs. Cependant, le comité de crise souligne que certaines grandes entreprises ont "fait de la solidarité économique l’arme la plus efficace pour lutter contre les conséquences de la crise". Il a identifié les dix premières entreprises qui ont mis en place un paiement accéléré de leurs fournisseurs (Bouygues Telecom, Danone, EDF, Enedis, Iliad Free, Jouve, L'Oréal, Orange, Sodexo, Système U).

La trésorerie des PME menacée

Mais sur le terrain, un grand nombre de PME restent démunies face à leurs donneurs d’ordre qui refusent de payer dans les temps. "Bien qu’en principe le délai de paiement dans le transport routier soit fixé à 30 jours (*), actuellement nombre de clients ne les respectent pas en invoquant la crise sanitaire" alerte Jean-Marc Rivera, Secrétaire général de l’OTRE. "Notre trésorerie est en danger car un client refuse obstinément de nous payer", témoigne Matthieu Simon, dirigeant de Global solutions transport (STC). Une situation confirmée par le comité de crise qui constate que ces derniers temps, le nombre de sollicitations et de médiations adressées au médiateur des entreprises chaque semaine a été multiplié par 10.

(*) Article L. 441-11 II- 5° du code du commerce (délais de paiement dans le secteur du transport de marchandises)

Saisir le médiateur des entreprises

Il peut agir auprès des entreprises dont le comportement est anormal et mettre un terme aux situations critiques. Vous pouvez saisir le saisir en ligne ici. Et lui poser des questions ou demander des conseils sur la marche à suivre en toute confidentialité ici.

Toutes les informations sur la médiation ici.

 

Auteur

  • Samorya Wilson

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format