Menu
S'identifier

Digitalisation du transport routier : sennder lève encore plus de 132 M€

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 19.01.2021 | Dernière Mise à jour : 19.01.2021

De gauche à droite : Julius  Köhler, Nicolaus Schefenacker, David Nothacker, les trois fondateurs de sennder.

Crédit photo sennder

sennder, plate-forme digitale qui met en relation les expéditeurs et les transporteurs pour leur assurer transparence et efficacité, vient de lever 160 millions de dollars (plus de 132,5 M€). L'Allemand souhaite ainsi développer sa technologie propre, accélérer la R&D, optimiser la décarbonisation du fret routier et conquérir de nouveaux marchés européens grâce à des partenariats.  

Le Berlinois sennder, spécialisé dans le transport de marchandises digitalisé, vient de lever 160 millions de dollars (plus de 132,5 M€), pour une valorisation de plus d’un milliard de dollars (828,23 M€). Cette nouvelle levée de fonds porte à 260 M$ (environ 215 M€) les sommes levées depuis la création de l'entreprise, en 2015. Cette fois le tour de table a réuni les investisseurs historiques, parmi lesquels Accel, Lakestar, HV Capital, Project A, Scania, et quelques nouveaux. 

Plusieurs actions de taille en 2020

"Il y a tout juste 18 mois, nous menions la série C de sennder. Depuis, la société a démontré avec succès sa capacité à se développer massivement de manière organique et par le biais de fusions et acquisitions, constate Christoph Schuh, Investment Parner chez Lakestar. Nous sommes ravis de voir sennder se positionner désormais comme l'un des principaux acteurs du transport de marchandises digitalisé paneuropéens. En ces temps sans précédent, la scaleup montre l'importance de la numérisation dans l'industrie de la logistique, ouvrant ainsi la voie à un avenir sous le signe de la performance. Nous croyons fermement en l'équipe de direction et nous continuerons à accompagner sennder vers ses succès futurs." En effet, depuis cette dernière levée de fonds, sennder a fait mené plusieurs actions de taille en 2020 : la fusion avec son homologue français Everoad en juin et l'acquisition des activités européennes d'Uber Freight en septembre. 

Accélérer la R&D

Sur la somme totale, 100 millions de dollars (82,8 M€) seront consacrés à la digitalisation du transport routier européen et au développement de la technologie propre à sennder. Le tour de table doit favoriser l’expansion de la scaleup sur de nouveaux marchés européens et des partenariats stratégiques. L'équipe tech doit être augmentée de 200 personnes et l’accent sera mis sur l'accélération de la R&D dans le domaine de l'automatisation, de la numérisation, de l'optimisation et de la décarbonisation du fret routier.

La société s'engage à "structurer l’univers de la logistique pour un avenir durable" : grâce à la data pour optimiser les transports, sennder entend réduire significativement l'impact environnemental du fret routier et diminuer les coûts de transport.

Nouveaux partenariats, nouveaux marchés

"Constater que la mission et la vision de sennder deviennent réalité est un bel accomplissement. En seulement cinq ans, nous sommes devenus un acteur industriel incontournable au même titre que les acteurs traditionnels, et ce, tout en conservant notre ADN originel. En tant qu'entreprise axée sur les données, nous préparons le secteur de la logistique à un avenir durable, en garantissant la transparence, la flexibilité et l'efficacité de la distribution des marchandises, a déclaré David Nothacker, CEO et cofondateur de sennder. De plus, en 2020, nous avons aidé nos transporteurs à augmenter leur rentabilité en accroissant leurs marges d'exploitation jusqu’à 80 % pendant une période difficile. Avec cette expérience, sennder est donc aujourd’hui dans une position unique pour conduire la digitalisation de l'industrie, au bénéfice des expéditeurs et des transporteurs". Avec Julius Khöler et Nicolaus Schefenacker, les autres cofondateurs, le CEO a vu ses effectifs atteindre 800 personnes, réparties sur sept bureaux européens. 

L’activité commerciale doit être déployée sur de nouveaux marchés européens, notamment via la recherche de partenariats, comme précédemment avec la poste italienne, Scania ou Siemens. 

 

 

 

 

 

 

Auteur

  • Marie-Helen Gallon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format