Menu
S'identifier

Camions à hydrogène, les constructeurs ont des idées

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 30.08.2021 | Dernière Mise à jour : 30.08.2021

Hyzon indique qu’il vient de s’associer avec RenewH2, un société spécialisée dans la production, la liquéfaction, la distribution d'hydrogène d’origine durable. 

Crédit photo Hyzon

Conscients des difficultés qui planent sur la diffusion de leurs camions à piles à combustible, les constructeurs Nikola Motors et Hyzon travaillent sur des solutions destinées à faciliter l’utilisation de leurs modèles : automatisation des ravitaillement, allégement des réservoirs et utilisation d’hydrogène liquide.

Les constructeurs de poids lourds qui œuvrent sur la technologie hydrogène sont bien conscients des difficultés qu’il reste à franchir avant que cette solution soit proposée à grande échelle. Afin de proposer une solution pour pallier le manque de points de ravitaillement, Nikola Motors cherche à rendre les stations de ravitaillement le plus autonomes possibles. Le partenaire d’Iveco a ainsi indiqué au début du mois d’aout avoir reçu une subvention de 2 millions de dollars  (1,7 milliard d'euros) du département américain de l’énergie (DOE) pour financer les travaux de recherche et développement (R&D) de ses futures stations.

Le constructeur souhaite automatiser le plus possible les opérations, en évitant de recourir à un ravitaillement manuel. "Le ravitaillement autonome fait partie des efforts de l'industrie pour assurer un ravitaillement rapide, efficace et sûr d'un grand système de stockage à bord en moins de 20 minutes pour les véhicules lourd", a déclaré la société dans un communiqué.

Matériaux composites

Le constructeur américain de poids-lourds et autobus à pile à combustible, Hyzon Motors, teste pour sa part de l’autre côté de l’Atlantique une solution de stockage d'hydrogène embarqué plus légère, ce qui permet de réduire les coûts des réservoirs et d’emporter plus de gaz, et donc d’augmenter l’autonomie.

Le constructeur intègre des matériaux composites dans ses réservoirs*, ce qui permet d’en abaisser le poids de 43 % (avec un prix divisé par deux). Ces réservoirs ont été testés avec succès sur quelques exemplaires européens et seront déployés sur l’ensemble des modèles fin 2021. Ils sont également petits et modulables, et peuvent s’agencer pour constituer jusqu’à 10 blocs, capables d’offrir une belle autonomie.

H2 liquéfié

Mais pour véritablement gagner en autonomie, Hyzon indique qu’il vient de s’associer avec RenewH2, un société spécialisée dans la production, la liquéfaction, la distribution d'hydrogène d’origine durable. En 2023, RenewH2 prévoit de transformer, dans son usine du Wyoming, du biométhane en hydrogène, qui sera ensuite liquéfié.

Deux fois plus dense que l’hydrogène gazeux, le vecteur sous forme liquide permet de doubler l’autonomie des véhicules, de quoi atteindre 1 600 km avec un seul plein et composer avec un réseau de distribution encore balbutiant. "De plus, les coûts d'investissement et d'exploitation de l'infrastructure de ravitaillement devraient être inférieurs à ceux de l'hydrogène gazeux, en raison de l'élimination des équipements de compression et de réfrigération", indique le constructeur.

* Le français Faurecia développe également des réservoirs avec des matériaux composites qui vont être utilisés par les camions hydrogène de Hyundai.
 

Auteur

  • Grégoire Hamon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format