Menu
S'identifier

23es Universités d’été FLO : le changement dans la continuité

L'Officiel des Transporteurs | Routier | publié le : 03.10.2019 | Dernière Mise à jour : 03.10.2019

À droite, Patrice Antoine (Transports éponymes) et Vincent Kobloth (Transports Erstein) ; à gauche Stéphane et Nathalie Poignonnec (AS24).

Crédit photo S. B.

FLO a tenu ses 23es Universités d’été à l’île Maurice, du 23 au 27 septembre. Cette nouvelle édition a été l’occasion pour les adhérents et les animateurs du groupement de se mobiliser et resserrer les rangs à un tournant de son existence. 

Il y a eu des rires. Il y a eu des larmes. Il y a eu de la chaleur humaine tout au long de ces 23es Universités d’été FLO. Une édition au cours de laquelle des hommes et des femmes ont été mis à l’honneur. Les nouveaux entrants d’abord : Damien Sigaud (LDPI - 69), Laurent et Ludovic Auvray (Tr. Auvray - 86), Stéphane Hervé (Tr. Hervé - 49) et Julien Pinnert (COB 21). Une première immersion grandeur nature pour ces quatre dirigeants qui ont pu goûter à ce savant mariage du business et de la convivialité entretenus par les acteurs de ce groupement atypique par la force des liens qui unissent ses membres.

Patrick Mendy raccroche les crampons

Les sortants ensuite, au travers, tout d’abord, de cette standing ovation réservée à Philippe Perrocheau, fidèle de la première heure dont c’étaient les dernières Universités d’été puisqu’il a cédé son entreprise au groupe Douaud. Il y a eu également – séquence émotion – cette autre standing ovation qui a accompagné les derniers mots du discours de clôture de Patrick Mendy, le président, lequel raccroche les crampons après un mandat de six ans qui arrivera à son terme en mai 2020. "Je remercie tout le conseil pour ces belles années vécues. S’il y a une chose qu’il ne faut pas changer, c’est l’ADN de FLO", a déclaré le Basque. L’amateur de rugby qu’il est a tenu à mettre à l’honneur d’autres hommes, à sa manière, en jouant de la métaphore : "En rugby, il n’y a pas de bon talonneur sans de bons piliers. Michel Alainé et Guy Casset [les deux premiers présidents de FLO, Ndlr] ont été ces piliers. Et en rugby, pour gagner, il faut un bon technicien. Je pense à Vincent Leprince, l’architecte de H2P, une structure qui a aidé la profession et nous a fait gagner de l’argent. On lui doit beaucoup." Patrick Mendy n’a pas manqué non plus de s’adresser aux fournisseurs partenaires du groupement : "J’ai un grand respect pour vous", leur a-t-il lancé.

Au rayon départ, il y a également celui – loin d’être anecdotique – de Christian Seillier. Le secrétaire général de FLO, véritable cheville ouvrière du groupement dont il a accompagné la croissance, quitte la scène à la fin de 2020. "FLO a nourri mon épanouissement." Le groupement lui cherche un successeur…

> Lire l'intégralité de l'article dans L'Officiel des transporteurs n° 2990 du 4 octobre 2019

Auteur

  • Slimane Boukezzoula

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format