Menu
S'identifier

Les trafics d’Haropa Port ont progressé l’an dernier

Actu-Transport-Logistique.fr | Maritime | publié le : 18.01.2023 | Dernière Mise à jour : 18.01.2023

Tirant son épingle du jeu sur la période observée, le trafic de conteneurs s’est maintenu à un niveau élevé, avec 3,1 M EVP.

Crédit photo Haropa Port

Le groupement d’intérêt économique réunissant les ports de Paris, Rouen et Le Havre, Haropa Port, vient d’annoncer ses résultats pour l’exercice 2022. À eux trois, les ports ont enregistré une progression de leurs trafics de 2 %, notamment du fait d’une bonne campagne céréalière.

Haropa Port, le groupement d'intérêt économique réunissant les ports de Paris, de Rouen et du Havre a dévoilé ses résultats pour l’exercice 2022 le 16 janvier. "Dans un contexte international marqué par de multiples crises, nous progressons dans un marché en baisse et faisons preuve d’une résilience notable en gagnant des parts de marché sur le range nord et en améliorant ses parts modales sur l’axe Seine", a résumé Haropa Port dans un communiqué de presse. Avec 85,1 millions de tonnes (Mt) traitées, le trafic a affiché une progression de 2 %, impulsée notamment par une bonne campagne céréalière et une hausse du flux des vracs liquides.

Le conteneur tire l'activité

Tirant son épingle du jeu sur la période observée, le trafic de conteneurs s’est maintenu à un niveau élevé, avec 3,1 M EVP. Même tendance du côté des vracs liquides, qui ont progressé de 5 %, avec 40,1 Mt. Un segment "porté par la croissance du trafic de pétrole brut (+ 23 % à 18,8 Mt) grâce au fonctionnement à plein régime des deux raffineries de l’axe Seine en dépit du contexte international qui a nécessité de revoir les sources d’approvisionnement", explique Haropa Port.

À 14,2 Mt, les trafics de vracs solides ont augmenté de 3 % par rapport à 2021. Une progression qui s’explique par une campagne céréalière dynamique totalisant un volume de 8,6 Mt (+ 12 %). "Le conflit en Ukraine a généré une demande accrue et issue de pays rarement desservis ces dernières années, notamment sur le second semestre 2022, où 5 Mt ont été chargées, un record pour cette période de l’année", assure Haropa Port.

À l’inverse, le transport d’agrégats a dégringolé de 4 % "en raison de l’actualité de certains grands chantiers sur l’axe Seine qui sont entrés dans des phases qui nécessitent moins de construction", plaide Haropa Port. Autre diminution remarquée, celle du trafic roulier, qui dévisse de 11 % avec 265 000 véhicules.

Auteur

  • Diane-Isabelle Lautrédou

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format