Menu
S'identifier

Le port de Hambourg développe les liaisons ferroviaires avec la Chine

L'Officiel des Transporteurs | Maritime | publié le : 16.09.2019 | Dernière Mise à jour : 16.09.2019

Selon une étude du cabinet Roland Berger, le trafic ferroviaire entre l’Europe et la Chine pourrait compter 940 000 containers, soit trois fois plus qu’à l’heure actuelle.Selon une étude du cabinet Roland Berger, le trafic ferroviaire entre l’Europe et la Chine pourrait compter 940 000 containers, soit trois fois plus qu’à l’heure actuelle.

Crédit photo DR

Le trafic ferroviaire entre la Chine et l’Europe croît fortement depuis des années. Le port de Hambourg, qui assure aujourd’hui l’essentiel des liaisons commerciales avec la Chine par bateau, entend développer ses capacités sur le rail pour rester un acteur central des relations Chine-Allemagne.

Hambourg veut profiter des nouvelles routes de la soie, projet pharaonique lancé par la Chine pour desservir l’Europe, par bateau et par rail. 550 entreprises chinoises sont installées à Hambourg et 900 sont pour leur part actives en Chine. Cette ville est également pour la Chine un important nœud de circulation à destination de la Pologne, la République tchèque, l’Autriche ou la Hongrie. Voitures de luxe, pièces détachées pour le secteur de la machine outil ou matières premières pour l’industrie chimique… Le volume des échanges augmente de plus de 10 % tous les ans.

15 liaisons portuaires vers la Chine

Aujourd’hui, 3 millions de containers effectuent chaque année la liaison Chine-Hambourg dans un sens ou dans l’autre. 15 liaisons portuaires relient la capitale économique de l’Allemagne avec plus de 100 ports chinois. "Mais nous avons également 235 liaisons ferroviaires par an entre Hambourg et 27 villes chinoises. Le terminus allemand de la route de la soie n’est pas à Duisbourg (plus grand port intérieur allemand, sur le Rhin et relié à Rotterdam) mais à Hambourg", souligne Angela Titzrath, la cheffe du groupe portuaire de Hambourg, HHLA. Le premier train reliant la Chine à Hambourg a circulé en 2008. Depuis, l’activité s’est fortement développée.

120 000 containers acheminés par train

L’an passé, 120 000 containers ont été acheminés par train entre le port allemand et l’Empire du milieu. Chaque semaine, 36 convois chargés de containers relient les deux destinations. Selon une étude du cabinet Roland Berger, le trafic ferroviaire entre l’Europe et la Chine pourrait compter 940 000 containers, soit trois fois plus qu’à l’heure actuelle. A Hambourg, on est convaincu que la guerre commerciale entre Chine et USA n’aura pas d’impact négatif sur les échanges entre la Chine et l’Europe.

Le transport par rail est certes deux à trois fois plus cher que celui par bateau. "Mais il est aussi trois fois plus rapide, souligne Axel Mattern, le directeur de l’entité responsable du marketing du port de Hambourg. Cela rend le train intéressant pour tous les produits qui doivent être livrés rapidement, par exemple en vue des fêtes de fin d’année."  Vu de Hambourg, le rail devrait rapidement remplacer entièrement la part marginale des liaisons Chine-Hambourg encore assurées par avion.

 

Auteur

  • Nathalie Versieux

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format