Menu
S'identifier

La FEPORT rappelle les défis de la filière maritime

Actu-Transport-Logistique.fr | Maritime | publié le : 01.07.2022 | Dernière Mise à jour : 01.07.2022

C’est la première fois que les membres de la Fédération des opérateurs de ports privés européens (FEPORT) tenaient physiquement leur assemblée générale depuis le début de la crise sanitaire.

Crédit photo DR

Lors de sa dernière assemblée générale, la Fédération des opérateurs de ports privés européens (FEPORT) a fait part d’un certain attentisme sur bon nombre de problématiques qui touchent actuellement le secteur comme l’impact de la guerre en Ukraine ou conséquences de la mise en œuvre de certaines dispositions du Paquet mobilité.

C’est la première fois que les membres de la Fédération des opérateurs de ports privés européens (FEPORT) tenaient physiquement leur assemblée générale depuis le début de la crise sanitaire. "De nombreux sujets concernant l'industrie maritime ont été abordés dans un contexte où les acteurs portuaires font face à de nombreux défis résultant de la pandémie et d'autres événements perturbateurs survenus depuis 2020 notamment la guerre en Ukraine", précise la FEPORT dans un communiqué de presse.

Un certain attentisme

Les acteurs portuaires ont ainsi fait part d’un certain attentisme sur bon nombres de problématiques opérationnelles tels que la fiabilité des horaires des acteurs de la chaîne logistique maritime et l’absorption des effets en cascade des contrôles administratifs mouvementés aux frontières des États membres et/ou les conséquences négatives de la mise en œuvre de certaines dispositions du paquet mobilité de l'Union européenne (UE) sur le transport routier qui, à leurs yeux "ne sont ni justes ni acceptables."

En parallèle, ils ont rappelé la nécessité d'augmenter les investissements dans les capacités de fret ferroviaire et dans la connectivité multimodale des ports. "Le réseau de transport de l'UE présente de vrais atouts mais demande également à être complété pour permettre plus d'agilité et de résilience des différents modes de transport."

Un nouveau membre

Au chapitre transition énergétique, se sont les propositions "Fit for 55" de la Commission européenne et plus particulièrement le règlement sur les infrastructures de carburants alternatifs (AFIR) et le système d'échange de quotas d'émission (ETS) pour le transport maritime, qui figuraient parmi les autres sujets débattus par les membres de la FEPORT. A ce titre, l’organisation considère que "l'AFIR devrait également mentionner explicitement que le gestionnaire du port est le responsable de la fourniture de l'infrastructure d'avitaillement et de recharge."

Enfin, cette assemblée générale a aussi été marquée par l’arrivée d’un nouveau membre au sein de l’organisation : Seineport, qui regroupe les organisations professionnelles des places portuaires de l’axe Seine. Par cette adhésion, la nouvelle recrue entend "participer à la construction d'une Europe où la qualité de l'écoute des investisseurs privés conditionnera l'efficacité de notre réponse collective aux grands enjeux de notre temps.", a déclaré Christian Boulocher, Président de Seineport.
 

Auteur

  • Diane-Isabelle Lautrédou

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format