Arctique : la Russie exploitera la Route maritime nord dès 2024

Article réservé aux abonnés

Un navire piégé par la glace dans la RMN

La fenêtre de passage de la RMN, qui n’est encore sillonné que par une vingtaine de navires chaque année, s’élargit de plus en plus avec le réchauffement climatique.

Aux première loges de l'Arctique, la Russie s’affaire depuis plusieurs années pour élargir la fenêtre saisonnière de navigation de la Route maritime Nord et permettre une exploitation sans rupture. Vladimir Poutine, qui en a fait un projet très personnel, entend porter à 200 Mt le volume de marchandises y transitant d'ici à 2035.
Aux premières loges de l’Arctique, la Russie, qui considère la Route maritime Nord (RMN), à moins de 370 km de ses côtes, comme partie intégrante de ses eaux territoriales, s’active depuis des années pour rendre les eaux glacées praticables toute l'année.

Pour cause, le tronçon oriental du passage du Nord-Est (dit PNE), reliant la mer de Béring à celle de Barents le long des côtes sibériennes, offre un raccourci de quinze jours par rapport au transit time entre Europe et Asie.

200 Mt de marchandises d'ici à 2030

La fenêtre de passage de la RMN, qui n’est encore sillonné que par quelques dizaines de navires chaque année, s’élargit…
La suite est réservée aux abonnés

Accédez en illimité à nos contenus et à nos newsletters thématiques

S'abonner

Cet article est réservé aux abonnés

Shipping

Actualité

Maritime

Boutique
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15