Gouvernance des ports : des mouvements en perspective à tous les étages

Article réservé aux abonnés

Crédit photo ©Nautilus
Les mandats du directoire et du conseil de surveillance de plusieurs grands ports maritimes, dont la durée est en principe de cinq ans, renouvelable, arrivent à échéance, préfigurateurs de mouvements. L'arrivée au directoire de Nantes-Saint-Nazaire du directeur général du grand port maritime de la Martinique, Jean-Rémy Villageois, ouvre une séquence.
Plusieurs mandats, parmi les 11 « grands patrons » des ports maritimes nationaux, dont la durée est en principe de cinq ans, renouvelable, arrivent à échéance, préfigurateurs de mouvements et d’un inévitable jeu de chaises musicales.

C'est le cas d'Haropa (le duo au conseil de surveillance et au directoire, Daniel Havis et Stéphane Raison, a été nommé en juin 2021), de Marseille-Fos (où le président du conseil de surveillance Christophe Castaner vient d'être reconduit tandis que Hervé Martel est le directeur général depuis mars 2019), de Dunkerque (Emmanuelle Verger est présidente du conseil de…
La suite est réservée aux abonnés

Accédez en illimité à nos contenus et à nos newsletters thématiques

S'abonner

Cet article est réservé aux abonnés

Port

Boutique
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15