Menu
S'identifier

Transport fluvial : opération séduction au port de Bonneuil-sur-Marne

Actu-Transport-Logistique.fr | Fluvial | publié le : 26.10.2021 | Dernière Mise à jour : 04.11.2021

De gauche à droite, Denis Öztorun, maire de Bonneuil-sur-Marne, Jean-Michel  Genestier, conseiller délégué à la logistique métropolitaine, Métropole du Grand Paris, Antoine Berbain, directeur général délégué de Haropa Ports de Paris, et Dominique Ritz, directeur du Bassin de la Seine et de la Loire aval à Voies Navigables de France.

Crédit photo Marie-Helen Gallon

Dans le cadre du l’acte 2 du Pacte pour une logistique métropolitaine, il s'agit aujourd’hui pour les institutions du transport fluvial de faire connaître les atouts de la voie d'eau, afin de l'intégrer davantage dans la logistique urbaine de demain. Pour cela, partages d'expérience et témoignages se sont succédé à l’occasion d’une visite du port de Bonneuil-sur-Marne, le 21 octobre, avec présentation des activités et infrastructures.     

Tous les acteurs du transport fluvial étaient réunis le 21 octobre au port de Bonneuil-sur-Marne, site trimodal à 16 km de Paris, afin d'expliquer, témoigner, faire part des enjeux et des projets, à Bonneuil ou à échelle internationale. L’objectif était de présenter les infrastructures, les activités, et, au fil de la visite guidée du port, de l’illustrer par les témoignages de différents utilisateurs/acteurs du port : Weber Saint-Gobain, Franprix, la Société du Grand Paris et Sogestran pour la partie acteurs privés, et Citallios et l’établissement Public territorial (EPT) Grand-Orly-Seine-Bièvre pour les acteurs publics.

Le sujet du jour, "Penser au fluvial de pour le transport de marchandises", était porté par Voies navigables de France (VNF), Haropa Ports de Paris et la Métropole du Grand Paris, qui ont conçu ensemble le Mémo 4 du même nom dans le cadre du Pacte pour une logistique métropolitaine. 131 maires se sont réunis pour faire avancer le sujet et la feuille de route a été modifiée pour l'Acte 2 du Pacte pour une logistique métropolitaine, laquelle se décline autour de 5 axes, parmi lesquels il s’agit d’expérimenter et déployer des pratiques logistiques innovantes et développer le transport fluvial.

"Faire connaître la voie d’eau"

Une enquête menée par la Métropole auprès des 131 communes et 12 EPT (établissements publics territoriaux). a révélé que les collectivités étaient en attente d’un accompagnement à la transition énergétique et un soutien à l’expérimentation. Les enjeux liés à la logistique urbaine sont d’autant plus importants qu’ils ont été visibles pendant la crise sanitaire : le transport de marchandises doit donc à la fois accélérer son développement et s’insérer harmonieusement dans la métropole de demain, notamment via la voie d'eau. 

"On a la chance géographique d’avoir un bassin hydrique remarquable, a fait observer Jean-Michel Genestier, conseiller délégué à la logistique métropolitaine, Métropole du Grand Paris. Il nous faut tous les acteurs réunis. Certains transporteurs peuvent faire de l’intermodal et du multimodal. Les commissionnaires de transport ne connaissent pas forcément cette voie d’eau, et nous désirons la faire connaître."

Des infrastructures sous-utilisées

Le port autonome de Bonneuil, ce sont 3 000 emplois sur place, mais il en génère 6 000 à 7 000 au sein des entreprises implantées à proximité du port. "Nous faisons partie d’un département exceptionnel, le Val-de-Marne, avec l’aéroport d’Orly, le MIN de Rungis, plus grand marché européen, Villeneuve Triage, la gare de fret de Valenton à Bonneuil, se félicite Denis Oztorun, maire de Bonneuil-sur-Marne. Ces infrastructures sont sous-utilisées. Qu’est-ce qu’on attend pour avoir un grand axe qui puisse s’appuyer sur toutes ces infrastructures, avec 35 % de taux de chômage dans certains quartiers ?" 

Fiable et disponible

"Port de Paris est un port de distribution. Nous voulons proposer toutes les solutions de transport avec la plate-forme de Bonneuil et de l’autre côté de Paris, Gennevilliers, avec une offre trimodale, route, fer et voie d’eau, déclare Antoine Berbain, directeur général délégué de Haropa Ports de Paris. C’est un sujet de responsabilité sociétale des entreprises (RSE) : le fluvial réduit de 60 % les émissions polluantes et le train de 90 %. Peu de solutions de transport les divisent par 10, ou par 2. C’est un carrefour logistique hors normes pour traiter les conteneurs et les caisses mobiles. Un lien avec la France et l’Europe près de Valenton, d’Orly et de Rungis. Il faut travailler sur ce potentiel pour favoriser l’insertion de cet outil. Il faut un point de chargement et un point de déchargement. Et il y a une multitude de quais. Ceux-ci peuvent avoir plusieurs utilités, publiques et privées. 

"Nous disposons de 1 400 km de voie d’eau en région parisienne. Notre soutien est technique et éventuellement financier. Le fluvial permet une logistique apaisée au cœur des territoires, plaide Dominique Ritz. Il n’y aucun produit qui ne puisse être livré par la voie d’eau, y compris les produits frais. Et les opérateurs fluviaux attendent d’être sollicités." Avec moins de NOx, de CO2, de particules fines, de bruit et de congestion. Et pour le directeur du Bassin de la Seine et de la Loire aval à Voies Navigables de France, l’acceptation du citoyen est fondamentale. Pour entrer dans Paris, la voie d’eau est la plus disponible, et extrêmement fiable.

"Le meilleur rapport volumes/émissions/économie"

Autre avantage évoqué par Eric Fuchs, directeur de l’agence Seine Amont, commentant la visite du port de Bonneuil pendant la navigation, plus on fait de voie d’eau, moins on paie de loyer. "On paie la moitié du loyer en moins, explique aussi Anthony Deniaux, directeur transport Franprix. C’est le meilleur rapport volumes/émissions/économie. C’est un peu plus cher mais la transition énergétique a aussi un coût, que l’on peut mitiger." 

Préparées à Chennevières-sur-Marne, les caisses mobiles sont acheminées au cœur de Paris. A 5 h/5 h 30, les camions arrivent au port de la Bourdonnaie, au pied de la Tour Eiffel, et peuvent livrer rapidement le centre-ville. Cela représente 40 caisses par jour, 400 000 camions économisés, tout comme les litres de carburant. 300 magasins sont aujourd’hui livrés de cette façon. Franprix mise aussi sur le multi-énergie, avec des camions roulant au GNC.

Le site de la société du Grand Paris s’étend sur 3,5 hectares (sur 201 pour l'ensemble du port) et transporte 600 000 t, ce qui est conséquent pour le Port de Bonneuil, qui en véhicule plus de 1,3 million par an. La société du grand Paris s’apprête à révolutionner les transports, avec 68 gares, ce qui va génèrer des enjeux environnementaux.

Grâce au report modal qui sera opéré, 40 Mt seront économisées. C’est aussi pendant la phase de construction que la société utilisera des matériaux innovants. Grâce à un espace de stockage sur le port qui permet l’analyse des matériaux dans le but de les réintroduire dans les ouvrages ou de les recycler pour les valoriser, plutôt que de les enfouir. Soit une double économie…

Zulu, outil de logistique urbaine 

"Avec le même moteur que les tracteurs routiers, Zulu pousse 300 tonnes au lieu d’en tirer 44", déclare Gilles Peyrot, chargé du développement multimodal chez Sogestran, armateur fluvial et maritime et organisateur de transport, au sujet de sa barge Zulu. Equipée d’une grue autodéchargeante qui s’adapte à tout type de quai, elle utilise le quai partagé pour embarquer tout type de marchandises, jusqu’à 200 palettes. "Notre souci est l’accès au quai, l’organisation du quai et le partenariat avec des acteurs du dernier kilomètre pour la livraison au destinataire final, par vélos cargos par exemple, Nous souhaitons développer ce modèle de mutualisation car peu de clients peuvent louer un bateau complet." Avec son gabarit, la barge accède à tout type de voie d’eau et à tout type de quai, ce qui en fait un outil de logistique urbaine facilement intégrable.

 

Auteur

  • Marie-Helen Gallon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format