Menu
S'identifier

Jean-Baptiste Djebbari visite la plus grande station GNV française au port de Gennevilliers

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 19.02.2021 | Dernière Mise à jour : 19.02.2021

La station alimente les particuliers comme les professionnels en GNV sous forme de gaz naturel compressé (GNC) ou de bioGNC, et ce 24 h/24, par le biais de quatre pistes d’avitaillement.

Crédit photo Haropa - Ports de paris

La plus grande station de gaz naturel pour véhicules (GNV) et bioGNV française, mise en service en septembre 2020 au port de Gennevilliers accueillait le ministre délégué chargé des Transports le 11 février. Sur le domaine de Haropa - Ports de Paris, elle est exploitée par Total pour le compte de Sigeif Mobilités. À terme, elle pourra également délivrer du biométhane. Haropa - Ports de Paris poursuit son engagement dans la transition énergétique et encourage les acteurs à s'équiper en flottes aux motorisations plus vertueuses.

Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué chargé des Transports, était au port de Gennevilliers le 11 février pour visiter la plus grande station de gaz naturel pour véhicules (GNV) et bioGNV française en service depuis septembre 2020. Bâtie sur le domaine de Haropa - Ports de Paris, elle est exploitée par Total pour le compte de Sem Sigeif Mobilités, qui gère la politique énergétique sur la région.

Elle alimente les particuliers comme les professionnels en GNV sous forme de gaz naturel compressé (GNC) ou de bioGNC, et ce 24 h/24, par le biais de quatre pistes d’avitaillement. Elle pourra églament, à terme, délivrer du biométhane grâce à un méthaniseur qui sera installé sur le port de Gennevilliers par Sigeif et Syctom. Un site dédié à la future usine en bord de la voie d'eau est déjà identifié. Le choix de l'exploitant sera définitif devrait intervenir fin 2021 pour une mise en service en 2024/2025.

Transition énergétique

“Nous sommes très fiers d’accueillir la plus grande station GNV de France sur le port de Gennevilliers. Elle complète notre offre de services pour les entreprises et plus particulièrement pour les transporteurs qui pourront ainsi choisir l’utilisation du bioGNV, a déclaré Antoine Berbain, directeur général de Haropa - Ports de Paris. Elle constitue aussi un symbole de notre engagement dans la transition énergétique sur l’ensemble des ports de l’axe Seine." C’est en effet dans cette veine que Haropa - Ports de Paris souhaite poursuivre ses investissements et ses engagements en matière de transition énergétique : équipement des quais en bornes de recharge électriques pour les flottes fluviales, amélioration de la consommation d’énergie grâce à des panneaux solaires et des travaux de rénovation énergétique.

Valorisation des déchets

Cette offre complète pourra permettre aux utilisateurs du port de basculer progressivement vers une flotte à la motorisation plus vertueuse. Et d’assurer un cycle complet de valorisation des déchets, en les acheminant jusqu’au port  pour les transformer en carburant alternatif destiné aux véhicules.

Cette station fait partie du réseau de stations GNV existant sur le réseau portuaire de Haropa - Port de Paris, comme celles de Bonneuil-sur-Marne (depuis 2016) et du Havre. Le recours à l’hydrogène fait également partie des projets de Haropa pour participer à l'essor de nouvelles motorisations des flottes fluviales.

Auteur

  • Marie-Helen Gallon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format