Menu
S'identifier

Fluvial : le Syndicat mixte des ports lorrains a tenu sa première réunion

Supply Chain Magazine | Fluvial | publié le : 04.10.2018 | Dernière Mise à jour : 04.10.2018

Le changement de gouvernance est rendu possible par l'opportunité de la fin des contrats de concession au 31 décembre prochain des quatre ports publics : Nancy-Frouard, Nouveau Port de Metz (photo), Metz Mazerolle et Thionville-Illange.

Crédit photo CCI Moselle

C'est désormais un syndicat mixte, le Syndicat mixte des ports lorrains, qui gérera le système portuaire sur la Moselle canalisée. Cette structure de gouvernance est pilotée par VNF et la Région grand Est.

Le système portuaire sur la Moselle canalisée sera désormais géré par le Syndicat mixte des ports lorrains, une nouvelle structure de gouvernance pilotée par VNF (Voies navigables de France) et la Région Grand Est, et présidée par Rémy Sadocco, Conseiller régional du Grand Est et président de la Commission Innovation, enseignement supérieur et recherche.

Fin des contrats de concession

La première réunion de comité syndical s'est déroulée hier au siège de la direction territoriale Nord-Est de VNF, à Nancy. Rappelons que l'un des objectifs de ce changement de gouvernance, rendu possible par l'opportunité de la fin des contrats de concession au 31 décembre prochain des quatre ports publics (Nancy-Frouard, Nouveau Port de Metz, Metz Mazerolle et Thionville-Illange), est de pouvoir mobiliser davantage de financements publics et privés grâce à la mise en place d'une Société d'économie mixte à opération unique (SEMOP).

4,2 millions de tonnes de marchandises/an

C'est la SEMOP qui gérera de manière unifiée les différentes opérations de développement et l'exploitation de l'ensemble des ports lorrains, à savoir les quatre ports publics précités et cinq autres sites portuaires (Toul, Belleville, Maxéville, Cattenom et Koenigsmacker), soit une infrastructure qui traite au total près de 4,2 millions de tonnes de marchandises par an sur la Moselle canalisée.

Le Syndicat mixte des ports lorrains s'est donc fixé comme première priorité de lancer avant la fin 2018 l'avis d'appel public à la concurrence (AAPC) en vue de constituer cette SEMOP, composée à la fois d'acteurs publics et d'opérateurs privés.

Auteur

  • Jean-Luc Rognon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format