Menu
S'identifier

Opérateurs de fret ferroviaire : Lineas France entre dans le Top 5 français

Actu-Transport-Logistique.fr | Ferroviaire | publié le : 11.02.2019 | Dernière Mise à jour : 11.02.2019

L’opérateur a, néanmoins, réussi à conserver une croissance de 25 % par rapport à 2017 grâce à de nouveaux trafics structurants.

Crédit photo France Ferroviaire

Au contraire de nombre de ses homologues français, Lineas France a encore connu une croissance à deux chiffres de ses activités en 2018. Le démarrage de quatre nouveaux trafics d’importance depuis décembre 2018 devrait plus que conforter son rang de cinquième opérateur de fret français cette année.

Filiale de Lineas, Lineas France connaît une croissance insolente. Tout juste l’année dernière a-t-elle été seulement ralentie par le manque de conducteurs et l’impact des mouvements sociaux du printemps. Il en a résulté une perte de chiffre d’affaires estimée à 10 %.

Croissance à deux chiffres

Mais l’opérateur a, néanmoins, réussi à conserver une croissance de 25 % par rapport à 2017 grâce à de nouveaux trafics structurants (trafic de céréales pour Tereos, notamment) et à la réalisation de trains spots (à la demande) au cours du second semestre 2018. Les trains acheminés concernaient principalement les filières sucre et céréales. Ce dernier trafic, qui est revenu à meilleure fortune en 2018, ainsi que le secteur du BTP (granulats, ciment, enrobés), ont plus que soutenu l’activité tout au long de l’année. A contrario, la filière sucre a souffert de l’échec de la libéralisation des quotas et d’une mauvaise collecte. Au global, l’opérateur a acheminé 3,25 millions de tonnes (Mt) de fret au cours de l’année 2018.

Lineas France a également pu compter sur la confiance de ses clients. "Le taux de renouvellement des contrats commerciaux a atteint les 100 % en 2018. C’est le véritable baromètre de notre qualité de service", se félicite Olivier Deprez, directeur de Lineas France. Tout en ajoutant que "nous attendons beaucoup, sur ce point, de la montée en puissance de la nouvelle direction Clients et Services de SNCF Réseau pour nous garantir la meilleure qualité de service possible et la réalisation d’un vrai report modal". 

Une année 2019 qui démarre bien

Devenu le cinquième opérateur français, Lineas France consolidera assurément cette position cette année. Il vient, en effet, de démarrer quatre nouveaux trafics. Le premier qui a, en fait, débuté dès décembre 2018 concerne un trafic d’eaux minérales entre Ambérieu et Anvers. Réalisé pour le compte de Danone, le nouveau flux porte sur deux trains hebdomadaires. Le second provient de l’internalisation d’un trafic d’ammoniaque entre Le Havre et Grandpuits vers Bantzenheim. Ce sont, ainsi, deux trains qui ont été mis en route depuis le 1er janvier 2019.

Déjà bien présent dans le secteur des granulats, Lineas France s’est encore renforcé à la faveur de la mise en marche de trois trains hebdomadaires entre les carrières de Bocahut (Nord) et la Région Parisienne. Enfin et à la faveur d’un contrat conclu avec Aperam, il assure depuis début février 2019 la traction de six trains par semaine entre Chatelet (Belgique) et Digoin. De là, les bobines d’acier sont acheminées vers le site de Gueugnon via une desserte Fercam. Tous ces nouveaux trafics ont justifié une augmentation de la flotte de locomotives. Ce sont, ainsi, six locomotives Diesel et électriques, qui sont venues se joindre aux vingt existantes.

Poursuite des recrutements

Après avoir beaucoup recruté en 2018 – 60 personnes dont trente conducteurs – l’entreprise va poursuivre ses recrutements cette année. Ils complèteront les effectifs existants de l’ordre de 25 à 30 personnes. "La difficulté et le coût de la formation des conducteurs restent notre principale préoccupation à ce jour", ajoute Olivier Deprez.  Une partie de ces personnels pourrait être amenée à travailler sur le nouveau hub de Langres/Chalindrey. C’est, en effet, à partir d’un faisceau de trois voies que transitent en partie les flux récemment mis en place.

Pour l’heure, Lineas France n’a pas prévu d’étendre son champ d’action au-delà d’une ligne Le Havre-Ambérieu. Mais une fois consolidés les nouveaux trafics majoritairement repris à ses concurrents, il pourrait reprendre une nouvelle phase de croissance à partir de la fin de l’année. Elle pourrait, pour partie, résulter de l’attribution de premiers contrats dans le transport combiné, un secteur dans lequel l’entreprise n’a été présente que de manière occasionnelle jusqu’à présent. 

Le groupe Lineas étend son champ d’action en Europe

Le groupe belge Lineas (ex B-Logistics) connaît également de nouveaux développements en Europe. C’est ainsi que Lineas Netherlands vient tout juste de démarrer ses opérations sur le port de Rotterdam. Depuis le 1° janvier, cette nouvelle filiale assure des opérations de courtes distances avec une flotte de trois locomotives.

Lineas Germany pourrait, tôt ou tard, emprunter la même voie. Créée début 2017, cette autre filiale assure, pour l’heure, le suivi opérationnel des trains Lineas en Allemagne ainsi qu’une activité commerciale. 

Thème(s) associé(s)

Entreprises ferroviaires

Auteur

  • Olivier Constant

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format