Menu
S'identifier

Fret ferroviaire : bientôt un nouveau plan de relance

Actu-Transport-Logistique.fr | Ferroviaire | publié le : 03.05.2018 | Dernière Mise à jour : 03.05.2018

Parmi les pistes envisagées par le gouvernement : renforcer la multimodalité, fiabiliser les infrastructures, améliorer la compétitivité du réseau.

Crédit photo Élisabeth Borne - Twitter

Ce 3 mai, la ministre des Transports Élisabeth Borne a annoncé les quatre priorités du prochain plan de relance du fret ferroviaire qui sera dévoilé fin mai. Elle a aussi fait le point sur les mesures mises en place pour limiter les impacts des grèves des cheminots.

A l’issue d’une seconde réunion préparatoire avec les acteurs du secteur, la ministre des Transports Élisabeth Borne a dévoilé les 4 axes de travail autour desquels s’articulera le plan de relance du fret ferroviaire qui sera présenté fin mai.

Un point sur les grèves

En guise d’introduction, Élisabeth Borne a, à l’instar de plusieurs acteurs de la Profession, tiré la sonnette d’alarme sur les conséquences du mouvement social des cheminots qui dure depuis maintenant plusieurs semaines. Elle a ainsi rappelé "la situation particulièrement préoccupante dans certains secteurs dont l’activité économique est fortement impactée, comme la sidérurgie, l’agroalimentaire, ou les matériaux". Des branches de l’économie où "les trains annulés ne peuvent pas être reportés sur les jours sans grève", indique-t-elle.

Une situation qui a poussé le gouvernement à mettre en place un guichet unique pour les acteurs concernés par les perturbations, un circuit d’alerte qui a déjà permis de faire remonter une quinzaine de situations préoccupantes qui font désormais l’objet d’un traitement spécifique par SNCF Réseau. Enfin, la ministre a aussi annoncé une dérogation levant l’interdiction de circulation des poids lourds pour la journée du 8 mai et a demandé aux préfets de zone "l’examen des situations locales pour la journée du 10 mai".

Un plan en quatre actes

À ce stade, le gouvernement a délimité quatre priorités à son plan fret:

  • la qualité des infrastructures notamment à travers "un soutien public à la remise en état des lignes capillaires" ou le développement du ferroutage ;
  • l’accessibilité du réseau par une remise à plat de la "trajectoire des péages fret" ou la garantie de sillons adaptés aux besoins ;
  • le renforcement de la multimodalité par une réduction des surcoûts liés au transbordement des marchandises ;
  • l’encouragement de l’innovation.

Auteur

  • Diane-Isabelle Lautrédou

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format