Menu
S'identifier

Neutralité carbone : VIIA montrera l’exemple dès 2020

Ferroviaire | publié le : 28.11.2019 | Dernière Mise à jour : 28.11.2019

Le réseau d'autoroutes ferroviaires de VIIA sera étoffé prochainement.

Crédit photo Olivier Constant

L’opérateur d’autoroutes ferroviaires du groupe SNCF, VIIA, poursuit ses efforts en faveur du transport responsable. Il deviendra le premier transporteur terrestre européen longue distance neutre en carbone dès 2020. 

Dix-sept ans seulement après sa création, VIIA deviendra neutre en carbone courant 2020. L’opérateur d’autoroutes ferroviaires du groupe SNCF y parviendra en complétant les mesures déjà prises ces dernières années par d’autres, à mettre en œuvre à partir de janvier 2020. Elles lui permettront de compenser 12 000 tonnes de CO2 en 2020, soit 3 000 tonnes de mieux qu’en 2019.

Année faste

L’année 2019 a été faste sur ce point avec toute une batterie d’actions déployées pour réduire ses émissions. La première a consisté à faire réaliser des audits d’efficacité énergétique dans les plateformes d’Aiton-Bourgneuf, du Boulou et de Calais afin d’identifier des actions à mettre en place pour y diminuer la consommation d’énergie. Parmi celles-ci, l’installation d’ampoules LED sur la plateforme du Boulou a contribué à faire baisser les émissions de CO2 de la plateforme provenant de l’électricité. Ainsi que l’acquisition d’un tracteur électrique. En année pleine, le gain est de 30 tonnes.

VIIA a par ailleurs profondément transformé son parc de véhicules de fonction et de service. Désormais, 40 % d’entre eux fonctionnent à l’électrique. Il s’est également attaché à réduire la part des émissions relevant des déplacements domicile-travail des collaborateurs. Il a donc, à cette fin, assuré la promotion du télétravail, tout en versant une indemnité kilométrique vélo. Enfin, l’opérateur a, à l’exemple de compagnies aériennes, banni l’utilisation des gobelets plastiques à usage unique.

Poursuite des actions

VIIA qui exploite actuellement huit autoroutes ferroviaires, qui ont généré une économie d’environ 80 000 tonnes de CO2 en 2018, va poursuivre ses actions. Au-delà de la mise en place d’une démarche d’achats durables afin d’intégrer ses sous-traitants dans la stratégie bas carbone et de l’utilisation d’électricité décarbonée et renouvelable, l’opérateur va conduire des actions de plantations dans des zones fragilisées par le changement climatique en partenariat avec l’Office National des Forêts (ONF). Elles débuteront dès janvier 2020 tant à Boulogne-sur-Mer et Saint-Vital (Savoie) qu’à 80 km du Boulou et Fausses-Reposes (Yvelines et Hauts-de-Seine). Ces opérations de plantation seront poursuivies en France en 2021.

À l’international, cette fois, VIIA a signé un partenariat avec la Fondation Hëllef fir d’Natur pour des actions similaires de reboisement. Déjà, 533 arbres ont été plantés cette année. L’entreprises d’autoroutes ferroviaires a, enfin, souhaité soutenir un projet certifié Label VCS (Verified Carbon Standard). Elle a retenu le projet Floresta de Portel permettant la sauvegarde d’une partie de la forêt amazonienne. Nul doute ici que les engagements pris par VIIA au plan de la préservation de l’environnement devraient servir de base aux chargeurs désireux de "verdir" leurs acheminements à l’avenir.

Auteur

  • Olivier Constant

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format