Menu
S'identifier

LKW Walter et Hupac affrètent davantage de trains entre Rotterdam et Vienne

Actu-Transport-Logistique.fr | Ferroviaire | publié le : 04.12.2020 | Dernière Mise à jour : 04.12.2020

DR

Pour  l'Autrichien LKW-Walter, le nombre des trajets est passé à quatre par semaine vers le terminal C.RO Prts, dans la zone de Botlek à Rotterdam.

Crédit photo

Les opérateurs de conteneurs par rail LKW Walter et Hupac augmentent la cadence sur la liaison directe entre Rotterdam et Vienne. Sept trains circulent désormais entre les deux sites. La ligne est surtout empruntée pour les biens de consommation courante, les meubles, l'électroménager et les articles textiles. Rotterdam avait investi dans un terminal moderne avec cinq quais de 750 mètres reliés au réseau européen.  

Les transporteurs multimodaux LKW Walter et Hupac ont intensifié la cadence de leurs liaisons ferroviaires directes entre Rotterdam et le terminal à conteneurs trimodal de Vienne, WienCont. Ce sont désormais sept trains aller-retour qui circulent chaque semaine sur la ligne. "Cela représente presque un doublement de la fréquence, souligne Matthijs van Doorn, le directeur logistique du port de Rotterdam. Le corridor ferroviaire vers Vienne est pour nous très important, cette ville est un nœud ferroviaire pour de nombreuses destinations vers l’Europe centrale, l’Europe de l’Est et le sud du continent."

Le Suisse Hupac assure désormais trois liaisons par semaine, soit une de plus entre WienCont et les terminaux C.RO Ports et RSC/Bertschi de Rotterdam. Les trains sont essentiellement chargés de biens encombrants tels que meubles et articles électroménagers ainsi que d’articles de mode.

+ 75 % de demande sur Rotterdam

Le trailerservice de l'Autrichien LKW-Walter transporte de son côté des pièces détachées pour l’industrie automobile entre le Royaume-Uni et le reste de l’Europe. Le nombre des trajets est passé à quatre par semaine vers le terminal C.RO Ports, dans la zone de Botlek à Rotterdam.

"On note, du côté des grandes multinationales, une demande accrue en liaisons intermodales fréquentes et fiables, souligne Sjors Bosvelt, le chef des achats de l’activité RO-RO de la compagnie maritime belgo-luxembourgeoise CLdN. Nous avons considérablement investi au cours des dernières années dans notre terminal C.Ro de Rotterdam et disposons d’un terminal ferroviaire moderne, doté de cinq accès ferroviaires de 750 mètres, qui nous relie au réseau ferré européen. Depuis fin juin, nous disposons sur place de deux grues RMG qui nous permettent d’affréter chaque jour davantage de trains et de façon plus efficace."

Selon les autorités du terminal trimodal de Vienne WienCont, la demande à destination de Rotterdam a augmenté de 75 % sur un an au cours de l’année 2020 et le terminal devrait atteindre les 400 000 EVP d’ici fin décembre. La croissance pourrait se poursuivre l’an prochain et atteindre entre 10 et 20 %.  

Auteur

  • Nathalie Versieux, correspondante à Berlin

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format