Menu
S'identifier

Ligne capillaire Agen-Auch : les Régions Nouvelle-Aquitaine et Occitanie créent un syndicat mixte

Actu-Transport-Logistique.fr | Ferroviaire | publié le : 03.12.2019 | Dernière Mise à jour : 03.12.2019

Avant la suspension du trafic pour cause de mauvais état de la voie, cette ligne voyait passer entre 80 000 et 160 000 tonnes de fret par an. Depuis, le trafic est assuré par environ 6 500 camions chaque année.

Crédit photo O. C.

Les Régions Nouvelle-Aquitaine poussent à la remise en état au plus vite de la ligne capillaire fret Agen-Auch. Elles viennent, à cette fin, de créer un syndicat mixte qui portera un transfert de propriété de la ligne. 

Quarante-mois après la suspension de son exploitation, la ligne capillaire fret Agen-Auch voit enfin le bout du tunnel. Sous l’action assurément volontariste des Régions Nouvelle-Aquitaine et Occitanie, cette ligne ferroviaire va changer de gestionnaire en prolongement de la mise en place d’un syndicat mixte. 

Pilotage innovant de l’infrastructure

Un an après le lancement d’une étude pour l’expérimentation de nouveaux modèles de portage pour cette ligne longue de 69 km, les deux Régions sur lesquelles elle se situe ont donc annoncé la création de cette nouvelle structure le 29 novembre.

Dénommée Syndicat Mixte ligne ferroviaire Auch-Agen, son siège sera situé à Toulouse. Les parts dans le syndicat mixte ainsi que son budget prévisionnel, au prorata du nombre de kilomètres de la ligne sur les deux Régions, s’établiront sur la base de un tiers pour la Nouvelle-Aquitaine et deux tiers pour l'Occitanie.

Une démarche de "sourcing"

Au-delà de ces modalités de gouvernance, des analyses ont été menées pour envisager un pilotage innovant de cette infrastructure. La Région Occitanie et la Région Nouvelle-Aquitaine ont, pour cela, lancé une démarche de "sourcing" le 18 janvier dernier. Plusieurs candidats exploitants potentiels y ont répondu. Ils ont, en effet, manifesté un vif intérêt pour le projet considéré comme novateur et économiquement viable avec une part de financements publics limitée. Ce qui a démontré l’intérêt suscité par le projet de création de la SEMOP Auch-Agen. Il est donc convenu, sur cette base, que le syndicat mixte créera une Société d’économie mixte à opération unique (Semop) dont l’objet sera la rénovation, l’exploitation et la maintenance de la ligne. La Semop sera constituée d’au moins deux actionnaires : le Syndicat Mixte et un partenaire ou groupement de partenaires.

Demande de transfert de la ligne

Les Régions demandent donc dès maintenant à l’État et à SNCF Réseau le transfert de la ligne ferroviaire Agen-Auch au bénéfice du futur syndicat mixte, accompagnée, par la suite, de la création d’une Semop. 

Sur une enveloppe globale de 6,45 millions d’euros pour sa remise en état, l’engagement des Régions Nouvelle-Aquitaine et d’Occitanie était de respectivement 626 667 € et 1,253 millions d'euros en novembre 2018. Rappelons que la Nouvelle-Aquitaine a prévu une enveloppe de 14,6 millions d’euros sur ce mandat pour la réouverture des lignes ferroviaires capillaires fret. 

Avant la suspension du trafic pour cause de mauvais état de la voie, cette ligne voyait passer entre 80 000 et 160 000 tonnes de fret par an. Elle était présentée comme primordiale pour les entreprises céréalières locales. Depuis, le trafic est assuré par environ 6 500 camions chaque année. 

Auteur

  • Olivier Constant

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format