Menu
S'identifier

Fret ferroviaire : Forwardis SAS garde le cap de la croissance

Actu-Transport-Logistique.fr | Ferroviaire | publié le : 16.04.2020 | Dernière Mise à jour : 28.04.2020

Forwardis SAS s’est distinguée en récupérant plusieurs flux d’exportation spot dans le domaine des céréales en 2019.

Crédit photo Olivier Constant 

Malgré un second semestre entaché de plusieurs éléments exceptionnels, Forwardis SAS a réussi à maintenir ses activités en croissance en 2019. Le commissionnaire de transport de marchandises du groupe SNCF a, en outre, profité de cet exercice pour trouver de nouveaux relais de croissance à l’international. 

Preuve s’il en est de son adaptabilité, le commissionnaire de transport ferroviaire Forwardis SAS a poursuivi le chemin de la croissance en 2019 malgré plusieurs événements contraires survenus au cours du second semestre. L’année avait donc bien commencé, avec le démarrage d’un important trafic de produits pétroliers entre le port du Havre et le sud de Clermont-Ferrand. La société a démontré à cette occasion sa capacité à obtenir de nouveaux contrats auprès des grands comptes. Elle s’est distinguée également en récupérant plusieurs flux d’exportation spot dans le domaine des céréales. Elle a accompagné une bonne campagne, traduite par le gain d’un nouveau client entre la France et l’Italie. Ce secteur, comme celui de la chimie, expliquent en partie l’augmentation de la part de chiffre d’affaires réalisée à l’international, qui a augmenté de cinq points, à 30 %. 

Un semestre mouvementé

Alors que la croissance était conforme aux budgets établis, celle-ci s’est contractée au cours du second semestre en prolongement de plusieurs événements contraires : d'abord une coulée de boue, dans la Vallée de la Maurienne, alors même que cet axe est crucial pour les échanges réalisés entre la France et l’Italie, suivie par l’affaissement de la voie du côté de Béziers, qui a eu des conséquences importantes sur le bon acheminement des flux vers l’Espagne et Toulouse notamment. Enfin, les mouvements sociaux subis à partir de décembre 2019 ont ralenti l’activité. Pour autant, Forwardis SAS a réussi à préserver une croissance de 4 % de ses activités l’année passée. 

Des flux globalement maintenus

Soucieuse d’être présentée comme une société proche de ses clients, en leur proposant une vaste palette de solutions multimodales (rail, route, fluvial et combiné), Forwardis SAS connaît actuellement "une période compliquée", selon les mots de Sébastien Vacher, son président. La crise sanitaire du Covid-19 l’a contrainte de réactiver la cellule de crise mise en place lors des derniers mouvements sociaux. Chaque soir, une lettre ForwardNews permet d’informer les clients sur le bon acheminement de leurs marchandises.

Hormis les produits pétroliers, compte tenu d’une demande en baisse, ainsi que pour les engrais, la plupart des flux sont globalement maintenus depuis le début de la pandémie. La société prend donc toute sa part dans l’approvisionnement de produits vitaux de la nation comme les médicaments ou le GPL servant à l’alimentation en chauffage des cliniques. "Malgré une tension sur les ressources, nous avons réussi dans l’ensemble à servir nos clients, au prix de vrais casse-tête logistiques parfois, mais c’est maintenant la baisse de plus en plus marquée des commandes qui laisse augurer des semaines à venir difficiles", explique le dirigeant. 

Développements en vue

Pour autant, l’année 2020 devrait s’inscrire en croissance, d’autant que Forwardis SAS a à nouveau marqué des points à l’international. "Nous avons en effet mis sur pied une nouvelle liaison régulière entre Trecate (Italie) et Rotterdam pour le compte d’un grand groupe pétrolier le 1er janvier 2020. Pour réaliser ce flux ne passant pas par la France, nous utilisons les moyens de Captrain Italia et de Captrain Deutschland ainsi que ceux de BLS", indique Sébastien Vacher. 

Côté France, la société, spécialisée également dans le transport des déchets, n’exclut pas une nouvelle extension de ces flux de l’ordre de 50 000 tonnes par an dans le département de l’Oise. Enfin, elle vient d’être retenue pour l’acheminement de déblais issus du chantier du CDG Express. 

Auteur

  • Olivier Constant 

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format