Menu
S'identifier

Fret ferroviaire : DB Group lance une grande offensive

Actu-Transport-Logistique.fr | Ferroviaire | publié le : 01.07.2019 | Dernière Mise à jour : 01.07.2019

Pour apporter une contribution majeure aux objectifs de protection climatique, le groupe ferroviaire ne prévoit, ni plus, ni moins, que d’augmenter de 70 % le volume de fret acheminé au cours des prochaines années.

Crédit photo OC

En lieu et place du plan stratégique DB 2020, DB Group vient de présenter un nouveau programme dénommé "Strong Rail". Il devrait, notamment, se traduire par une augmentation de 70 % des volumes de fret transportées à un horizon restant à déterminer. 

DB Group ne serait-il pas la locomotive du changement de format des opérateurs historiques européens au cours des prochaines années… et du retour à leur grandeur passée ? La question mérite d’être posée tant les chiffres annoncés à l’occasion de la présentation du plan "Strong Rail" fin juin 2019  semblent astronomiques.

70 % de fret en plus

Pour apporter une contribution majeure aux objectifs de protection climatique, le groupe ferroviaire ne prévoit, ni plus, ni moins, que d’augmenter de 70 % le volume de fret acheminé au cours des prochaines années. DB Cargo devrait, ainsi, voir sa part de marché passer des 18 % actuels à 25% à l’avenir. Cette nouvelle ambition devrait aussi se traduire par l’acquisition de plus de 300 nouvelles locomotives et par un déploiement toujours plus poussé du digital afin de gagner en capacité, qualité, fiabilité et efficacité. Mais le chiffre le plus significatif de cette volonté de redonner toute sa place au rail est celui des embauches. Ce sont, ainsi, plus de 100 000 nouveaux collaborateurs qui devraient venir rejoindre les rangs de DB Group au cours des toutes prochaines années.

D’autres chiffres sont tout aussi spectaculaires. Ce sont, par exemple, les 350 millions de trains/kilomètres annuels que la DB souhaite ajouter au réseau allemand afin de faire face à la hausse du trafic voyageurs et de fret. Cela représente une hausse de 30 % par rapport à la présente situation. Il est d’ores et déjà clair, et au-delà de la modernisation du réseau existant, que de nouvelles infrastructures verront le jour afin de faire passer des trains toujours plus nombreux. Cela pallierait, ainsi, à de nombreuses surcharges constatées en de multiples points du réseau.  

Retombées attendues pour les opérateurs européens

Mais ce développement ne se fera pas sans partenariat. DB Group pourra compter en son sein sur des acteurs comme DB Schenker. Il pourra aussi travailler avec les autres modes de transport qui ne sont pas vus comme concurrents mais bien comme complémentaires d’une offre qui doit répondre aux enjeux de la transition énergétique. Sur ce plan et au-delà des dizaines de milliards d’euros d’investissements évoqués, le groupe allemand a d’ores et déjà annoncé son objectif d’utiliser exclusivement une énergie renouvelable d’ici à 2038. Ce sont douze années de gagnées par rapport au précédent plan DB 2020.

L’annonce de ce très ambitieux plan aura sans nul doute un impact fort en Europe. Il devrait, en effet, susciter un effet d’entraînement sur les autres opérateurs (historiques ou alternatifs) européens en ce sens que les marchandises transportées ne se limiteront pas aux seules frontières allemandes.

Auteur

  • Olivier Constant

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format