Menu
S'identifier

Feu vert pour le camion autonome de DB Schenker et Einride

Actu-Transport-Logistique.fr | Routier | publié le : 19.03.2019 | Dernière Mise à jour : 19.03.2019

"Nous sommes maintenant en mesure d'introduire des camions autonomes entièrement électriques à un flux continu sur la voie publique – une étape importante de la transition vers le système transport de demain", estime Jochen Thewes, Pdg de DB Schenker.

Crédit photo DB Schenker - Einride

La Suède vient de donner son aval pour que DB Schenker commence à opérer un service de camions autonomes sur route ouverte en Europe. Premier tour de roue en avril 2019 sur un site industriel.

DB Schenker et le constructeur Einride vont pouvoir démarrer leur opération de transport de fret sur la voie publique avec des camions autonomes. Les deux partenaires attendaient ce feu vert depuis plusieurs mois, ils espéraient même lancer leur premier convoi avant la fin de l’année 2018. Ils ont finalement reçu le quitus le 11 mars dernier, après avoir fait une démonstration de leur savoir-faire quatre jours plus tôt à Jönköping, sur le site logistique de DB Schenker. "Les camions autonomes deviendront de plus en plus importants pour le secteur de la logistique. Avec Einride, nous sommes maintenant en mesure d'introduire des camions autonomes entièrement électriques à un flux continu sur la voie publique – une étape importante de la transition vers le système transport de demain", estime Jochen Thewes, Pdg de DB Schenker.

Une flotte de plusieurs T-pods coordonnés

DB Schenker a signé un accord l’an passé avec la start-up suédoise Einride, qui a développé un véhicule de transport autonome électrique sans cabine : l’engin reste supervisable à distance par un opérateur, ce dernier pouvant en prendre le contrôle en cas de problème. "Ne pas avoir la cabine de conduite permet d’utiliser un plus petit véhicule, une plus grande capacité de chargement, une plus grande flexibilité, ainsi que des coûts de production et d'exploitation en baisse", indiquait alors DB Schenker dans un communiqué.

L’opérateur souhaite coordonner une flotte de plusieurs T-pods par un système de routage intelligent, afin d’optimiser les temps de livraison avec le cycle de recharge des batteries. Le camion, baptisé T-pod, peut emporter jusqu’à 15 palettes standard avec un poids total de 20 t une fois chargé, pour des trajets d’environ 200 ​​​​​​​km (batterie de 200 ​​​​​​​kWh).

La 5G, nécessaire à l’envoi continu de données

Les deux partenaires envisagent à terme de faire transiter des marchandises sur cette distance entre deux bases logistiques, mais ils se contenteront tout d’abord d'opérer ces engins quotidiennement sur une courte distance (non précisée) sur la voie publique. Ce premier galop d’essai aura lieu dans une zone industrielle à partir du mois d’avril, entre un entrepôt et un terminal. Là-bas les vitesses de circulation sont généralement faibles. Pour l’occasion, les partenaires se sont associés à l’opérateur telecom Telia et Ericsson pour l’installation de la 5G, nécessaire à l’envoi continu de données. Le permis des autorités suédoises est valable pour l’instant jusqu'au 31 ​​​​décembre 2020.

Auteur

  • Grégoire Hamon

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format