Menu
S'identifier

Forwardis organise le transport ferroviaire de masques entre la Chine et la France

Actu-Transport-Logistique.fr | Ferroviaire | publié le : 12.06.2020 | Dernière Mise à jour : 12.06.2020

Le voyage en train est deux fois plus rapide que par bateau et son coût est trente fois inférieur à celui de l'avion.

Crédit photo Forwardis.

En complément de la solution aérienne, parfaitement adaptée pour répondre à des situations urgentes, la solution ferroviaire est désormais utilisée également pour transporter des masques chirurgicaux entre la Chine et la France. Un premier convoi organisé par Forwardis est ainsi attendu à Paris aux alentours du 24 juin 2020. 

Jusqu’à présent, et compte tenu de l’urgence, c’est la solution aérienne qui avait prévalu pour transporter les masques de protection entre la Chine et la France. Mais aux yeux de BIFP, distributeur de la marque Hygial, la solution ferroviaire présente également bien des atouts. C’est la raison pour laquelle la société savoyarde a confié au commissionnaire de fret à dominante ferroviaire du groupe SNCF, Forwardis, l’organisation d’un premier train transportant des masques entre la Chine et la France. 

41 wagons pour 40 millions de masques

C’est assurément un vaste périple - près de 12 000 km ! - qu’a entrepris ce train composé de 41 wagons au départ de la gare chinoise de Nanchang. Parti le 4 juin 2020, il ralliera Paris à l’issue de vingt jours de voyage et de la traversée de non moins de sept pays. 

Comparé à l’avion, c’est assurément une capacité d’emport tout autre qui est ainsi offerte. Alors que le plus gros avion du monde (Antonov 225) n’a transporté que 8 millions de masques (et autres matériels de protection sanitaire) lors de sa venue à Paris-Vatry le 19 avril 2020, le train achemine de son côté quelque 40 millions de masques chirurgicaux. Son chargement est complété par d’autres matériels tels que les gants, sacs hydrosolubles et autres distributeurs de gel sans contact. 

30 fois moins cher que l'aérien 

La solution ferroviaire présente également d’autres atouts. À commencer par son coût, qui est trente fois inférieur à celle de l’aérien. Le coût de transport d’un masque est ainsi de 0,01 €. Son empreinte environnementale est par ailleurs quinze fois inférieure à celle de l’avion-cargo. Enfin, la durée du voyage est approximativement réduite de moitié par rapport à une solution maritime.

À l’issue du trajet, une partie de la cargaison entièrement destinée aux hôpitaux et aux collectivités sera distribuée en Ile-de-France, le reste étant acheminé vers la Région Auvergne-Rhône-Alpes. D’autres trains devraient suivre dans les prochaines semaines.

Plus de 100 millions de masques déjà acheminés par BIFP

Spécialisée depuis 1992 en hygiène et propreté auprès des professionnels de l’hôtellerie, de la restauration, des collectivités, des blanchisseries et des professions de santé, BIFP a déjà acheminé plus de 100 millions de masques et 40 millions de matériel (blouses, test sérologique Medakit, gants…) à usage des soignants grâce à l’affrètement de douze avions-cargo au départ de la Chine. Implantée à Moutiers (Savoie), la société prévoit de réaliser un chiffre d’affaires supérieur à 100 millions d’euros pour l’exercice en cours.   

Auteur

  • Olivier Constant 

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format