Menu
S'identifier

Fret aérien : Paris-Vatry reçoit les premiers masques médicaux de Chine

Actu-Transport-Logistique.fr | Aérien | publié le : 31.03.2020 | Dernière Mise à jour : 31.03.2020

L’emport des appareils en provenance à la fois de Shenzhen et de Shanghai pourra être augmenté à cette occasion, leur capacité nominale se situant plutôt entre 10 et 13 millions de masques.

Crédit photo Paris-Vatry

Choisi car disposant des capacités de traitement ad hoc et d’un accès immédiat au réseau autoroutier, l’Aéroport de Paris-Vatry a accueilli une première rotation d’avion-cargo en provenance de Chine le 30 mars 2020. Quinze vols supplémentaires sont d’ores et déjà programmés en avril. 

Avion emblématique de l’aéroport de Paris-Vatry, l’Antonov 124 est de retour en force sur la plateforme marnaise. Avec une capacité d’emport de 150 tonnes de charge marchande, le plus gros avion-cargo au monde a été sélectionné par le logisticien Geodis pour le transport de masques médicaux réalisé pour le compte de l’État. 

Logistique complexe à mettre en oeuvre

La première rotation d’un appareil de ce type aux couleurs de la compagnie aérienne russe Volga-Dnepr a eu lieu ce 30 mars 2020. Le mastodonte a livré 8,5 millions de masques médicaux qui avaient été embarqués au préalable à l’aéroport chinois de Shenzhen. Compte tenu de la distance séparant les deux aéroports, l’appareil a effectué une escale technique à Krasnoïarsk (Russie) pour refaire le plein de kérosène. 

S’exprimant à l’occasion de l’arrivée de ce premier vol, Eric Martin-Neuville, directeur général de l’activité commission de transport international de Geodis, a indiqué dans une interview accordée à la chaîne d’information en continu BFM/TV, que "la difficulté principale a été de pouvoir sourcer les appareils (deux Antonov 124 – NDLR) dans une période de tension très forte sur le marché des avions. La seconde difficulté a été de coordonner à la fois les droits d’atterrissage, les contacts avec les fournisseurs chinois et les flux d’approvisionnement de façon à pouvoir faire en sorte que les avions et les marchandises soient au même endroit et au même moment, pour qu’on puisse optimiser le chargement des avions et s’assurer qu’ils arrivent en France le plus rapidement possible bien sûr".

Au cœur de la zone la plus touchée

Ce premier vol va en appeler d’autres puisque quinze vols supplémentaires sont d’ores et déjà programmés en avril par Geodis. La seconde rotation interviendra dès ce 1er avril.  

L’emport des appareils en provenance à la fois de Shenzhen et de Shanghai pourra être augmenté à cette occasion, leur capacité nominale se situant plutôt entre 10 et 13 millions de masques. Ce chiffre est à mettre en parallèle avec les 5,5 millions de masques acheminés depuis la Chine sur Paris-CDG par un Boeing 777 Freighter d’Air France Cargo le 29 mars. 

Avec cette nouvelle chaîne de vols à la demande, Paris-Vatry démontre à nouveau l’importance pour la France de disposer d’une plateforme spécialisée fret implantée non loin de Paris (150 km). D’autant qu’en l’occurrence, elle se situe en plein cœur des deux Régions où l’épidémie de Covid-19 est actuellement la plus forte, à savoir le Grand Est et l’Ile-de-France.  

Auteur

  • Olivier Constant   

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format