Menu
S'identifier

Agroalimentaire

Labeyrie remonte la trace des saumons via la blockchain IBM

Dossiers supply chain | publié le : 28.11.2019 | Dernière Mise à jour : 28.11.2019

Le QR Code apposé renvoie vers une application dédiée, à charge pour le client de saisir le numéro de lot.

Crédit photo Labeyrie

Le groupe Labeyrie a opté pour la technologie blockchain afin de rendre accessible aux consommateurs les informations de traçabilité de deux de ses références de saumon fumé issues de filières norvégiennes. La formule s’appuie sur la solution IBM Food Trust, initiée par Big Blue avec Walmart (entre autres), et se matérialise par un QR code figurant sur les emballages des produits distribués via ses enseignes partenaires. Le scan amène vers une application dédiée, mais il faut saisir le numéro du lot figurant sur le produit pour accéder aux informations enregistrées tout au long de sa chaine d’élaboration, textes et photos à l’appui : espèce et provenance du saumon, conditions d’élevage en Norvège (densité, alimentation, durée) et étapes de préparation chez Labeyrie dans son atelier landais (tranchage, fumage). Figurent aussi les engagements de la marque, qui fait valoir sa démarche qualité dans la sélection des saumons, pour laquelle Labeyrie s’était engagé dès 2007 dans une logique de certification par un organisme indépendant, avec quelque 200 points de contrôle. Cette première mobilisation de la blockchain vise à aller plus loin et implique son partenaire Cermaq, un acteur clé de la salmoniculture implanté à la fois en Norvège, au Canada et au Chili. « Il est primordial pour nous de faire connaître l’ensemble des informations liées à la traçabilité de nos produits, en toute transparence, pour informer les consommateurs sur la qualité premium de nos saumons fumés et sur l’exigence que nous apportons à leur préparation », indique Céline Porterie, pilote du projet chez Labeyrie Fine Foods. Initiée sur deux références, l’approche devrait être ensuite étendue à l’ensemble de ses gammes de saumon fumé. Pour rappel, un précédent projet français reposant sur la solution IBM Food Trust avait été annoncé mi-avril associant Carrefour et Nestlé dans une même logique d’information consommateurs portant… sur la purée Mousline  (voir NL 2909). MR

Dossier

Au sommaire

Auteur

  • Maxime Rabiller

Supply Chain Magazine I Dossiers supply chain

Citwell cerne les défis posés au secteur pharma

Supply Chain Magazine I Dossiers supply chain

Sanofi en pleine transformation mondiale de sa supply chain

Supply Chain Magazine I Dossiers supply chain

La data au cœur du premier atelier de l’initiative E.VO.L.U.E

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format