Menu
S'identifier

Le programme de conversion des Boeing 777-300ER démarre

Actu-Transport-Logistique.fr | Aérien | publié le : 15.06.2020 | Dernière Mise à jour : 15.06.2020

Les Boeing 777-300ER passagers pourraient connaître une nouvelle carrière à la faveur de leur conversion en avion-cargo.

Crédit photo Air France KLM

Le premier appareil passagers destiné à être converti en avion-cargo vient d’arriver en Israël. Prévu pour être mis en service en 2022, ce biréacteur géant pourrait, à terme, remplacer le Boeing 747-400F tout en offrant plus de volume que le Boeing 777F actuellement produit. 

Destinés à être remplacés par les Boeing 777X de nouvelle génération, certains Boeing 777-300ER passagers pourraient connaître une nouvelle carrière à la faveur de leur conversion en avion-cargo. Un premier appareil de ce type vient d’être livré par le loueur d’avions GE Capital Aviation Services (GECAS) à Israel Aerospace Industries (IAI) en charge de sa transformation. 

Un volume de 819 m3

La modification majeure apportée à l’appareil positionné à Tel-Aviv depuis le 5 juin consistera à installer une porte cargo sur le pont principal. Implantée à l’arrière du fuselage, ses dimensions en longueur et hauteur seront respectivement de 3,72 m et 3,05 m. L’opération de conversion sera complétée par le renforcement du plancher et son adaptation pour recevoir les palettes, la mise en place d’une barrière de cargaison 9G, l’occultation des hublots et la modification du compartiment de l’équipage. 

Ainsi, sous sa nouvelle dénomination de Boeing 777-300ERSF (Extending Range Special Freighter), l’appareil sera capable de transporter 47 palettes standards, soit dix de plus que celles transportés à bord des Boeing 777 Freighter. Comparé à un Boeing 747-400F, le Boeing 777-300ERSF présentera une capacité d’emport palettes encore supérieure de 8 unités. Au global, l’appareil sera en mesure de transporter 101,6 tonnes de charge marchande à bord de ses soutes et de son pont principal. Surtout, le volume supérieur qu’il apportera, soit 819 m3, sera précieux pour le e-commerce et les expressistes

Quand les biréacteurs prennent le pas sur les quadriréacteurs

C’est donc sans surprise que GECAS qui est le client de lancement et le co-fondateur du programme de conversion "Big Twin" s’est engagé pour 15 appareils fermes et 15 autres en option. Le premier exemplaire lui sera remis en 2022. Le coût de conversion d’un appareil est estimé à environ 35 millions de dollars (31 millions d'euros). 
Nul doute que cet appareil biréacteur pourrait succéder le moment venu au quadriréacteur Boeing 747-400F. D’autant qu’avec son autonomie de 8 610 km à pleine charge, il est en mesure de couvrir 95 % des routes opérés par le B 747-400F tout en consommant 21 % de kérozène en moins par tonne transportée.  
Ainsi, et à l’image du mouvement qui s’amplifie dans le secteur passagers, les quadriréacteurs vont céder progressivement la place aux biréacteurs géants. Pour autant, les capacités uniques des Boeing 747-400F grâce à leur porte de nez (qu’ils partagent, d’ailleurs, avec les Boeing 747-8F toujours en production) ne seront pas remplacées. Cela pourrait donc consister un souci à l’avenir pour le transport de pièces de grande longueur. 

Auteur

  • Olivier Constant

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format