Menu
S'identifier

La Chine subventionne la transformation en avions cargo pour assurer le trafic international

Actu-Transport-Logistique.fr | Aérien | publié le : 25.06.2020 | Dernière Mise à jour : 29.06.2020

La Chine chercherait à rétablir les circuits d’approvisionnement et d’exportation et surtout à participer au sauvetage de petits opérateurs.

Crédit photo DR

Les Chinois subventionnent la reconversion en avions cargo des avions de ligne, quelle que soit leur nationalité, assurant ainsi 80 % des frais de reconversion. L'offre n'est pas limitée aux compagnies aériennes chinoises. L'objectif est de stabiliser les circuits d'approvisionnement, ainsi que les exportations chinoises.   

L’arrêt de la navigation aérienne dans le sillage de la crise sanitaire a handicapé un tiers du commerce mondial, selon de premières estimations. Cloués au sol, les avions de ligne n’étaient plus à même de transporter dans leurs soutes le fret qu’ils chargent en temps normal à côté des bagages des passagers. En l’espace de quelques semaines, le prix du fret aérien, multiplié par cinq, a littéralement explosé. Particulièrement frappée dans ses activités commerciales par le quasi-arrêt de la navigation aérienne, la Chine a décidé de subventionner les compagnies aériennes qui chercheraient à transformer une partie de leur flotte en avions cargo. Selon le magazine spécialisé allemand TransInfo, qui cite le ministère chinois des Finances, le montant de la subvention atteindrait jusqu’à 80 % du coût de transformation et ne serait pas limité aux seules compagnies chinoises.

Limiter les conséquences de la pandémie 

La Chine chercherait ainsi à limiter les conséquences de la pandémie sur le trafic international, à rétablir les circuits d’approvisionnement et d’exportation et surtout à participer au sauvetage de petits opérateurs incapables de lutter contre les gros tels que FedEx, UPS ou DHL dans la crise. La Chine compte 174 avions cargo, soit 4,5 % du total des avions civils chinois. "Même si la prise en charge d’une partie des coûts ne compense pas les pertes liées à l’effondrement du trafic passagers, le gouvernement chinois signale ainsi qu’il veut soutenir le fret aérien", estime Lin Zhijie, un expert aérien cité par TransInfo. 

Une transformation coûteuse

La transformation est coûteuse. Les directives pour avions de ligne et avions cargo sont différentes. Un avion de fret a besoin d’un système incendie spécial à bord. De complexes calculs d’ingénieurs sur la répartition de la charge sont nécessaires. Longtemps, la transformation a concerné des avions de ligne en bout de course, la conversion d’un appareil de ligne étant moins coûteuse et plus rapide que l’achat d’un jet cargo pour de petites compagnies de fret aérien.

Soucieuse de limiter ses pertes, alors que la compagnie perd un million d’euro par heure depuis l’immobilisation du trafic, décidée le 23 mars, la compagnie allemande Lufthansa avait été l’une des premières à transformer une partie de sa flotte d’avions pour passagers en avions cargo. 

Auteur

  • Nathalie Versieux

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format