Menu
S'identifier

Fret aérien : l’IATA prévoit une reprise en 2020

Actu-Transport-Logistique.fr | Aérien | publié le : 20.12.2019 | Dernière Mise à jour : 06.01.2020

Après avoir subi une baisse des tonnages de 3,31 % à 61,2 millions de tonnes cette année, ce secteur devrait repartir à la hausse en 2020. C’est en effet un trafic attendu en hausse de 2 %, à 62,4 millions de tonnes, qui est prévu l’année prochaine.

Crédit photo O. C.

L’association internationale du transport aérien (IATA) s’attend à voir repartir à la hausse la courbe du trafic cargo en 2020. Si cette croissance était avérée, elle ne rattraperait pas, pour autant, le niveau record de 2018. 

 

L’association internationale du transport aérien (IATA) est optimiste ! Et elle peut l’être car ses compagnies membres termineront l’année 2019 en vert pour la dixième année consécutive. Leurs profits pourraient, en effet, atteindre les 25,9 milliards de dollars. C’est une même tendance qui prévaut pour 2020, les bénéfices attendus étant supérieurs à 29 milliards d’euros. 

Retour à la croissance en 2020  

Une partie de la croissance des profits proviendra du retour à meilleure fortune du fret aérien. Après avoir subi une baisse des tonnages de 3,31 %, à 61,2 millions de tonnes cette année, ce secteur devrait repartir à la hausse en 2020. C’est en effet un trafic attendu en hausse de 2 %, à 62,4 millions de tonnes, qui est prévu l’année prochaine. Cette progression n’effacera pas pour autant des tablettes le niveau record de trafic de 2018 avec 63,3 millions de tonnes. 

S’agissant des taux de chargement, ceux-ci continueront à glisser mais de manière moins marquée qu’en 2019. À une baisse de 5 % devrait en succéder une autre de 3 %. Dans ces conditions, l’IATA s’attend à ce que les revenus cargo chutent pour la troisième année consécutive, à 101,2 milliards de dollars. Cela représentera une baisse de 1,1 %. 

Un exercice 2019 difficile

Alors que l’IATA avait tablé sur une progression de la demande de 3,7 %, le fret aérien a donc dévissé en 2019. La baisse précitée a même été la plus forte depuis 2009, année de la crise financière internationale. 

Pour le directeur général de l’IATA, Alexandre de Juniac, "le ralentissement économique, les tensions internationales, les troubles sociaux ainsi que l’incertitude entourant le Brexit ont créé un environnement commercial plus dur qu’anticipé pour les compagnies aériennes".  Pour autant, la bonne nouvelle est venue du prix en baisse du kérosène au cours de l’exercice. Le prix du baril de pétrole est en effet passé de 71,60 dollars en moyenne en 2018 à 65 dollars environ cette année. Cette tendance à la baisse devrait se poursuivre en 2020, avec un prix du baril encore en recul à 63 dollars. Cela impactera à nouveau les prix du kérosène qui devrait baisser de près de 2 %. 

Des raisons d’espérer  

Ce facteur favorable à l’amélioration des coûts d’exploitation – déjà matérialisé par des opérations de stockage d’appareils gros consommateurs de carburant – pourrait être à mettre en parallèle avec les nouvelles positives liées aux échanges commerciaux entre les Etats-Unis et la Chine. Si cette détente entre les deux premières économies mondiales se concrétise, elle pourrait entraîner une augmentation des tonnages mais dans des proportions moindres qu’en 2017 (+ 9,7 %). En attendant, ces bonnes nouvelles à venir pourraient constituer un ballon d’oxygène pour les opérateurs tout-cargo qui ont eu à pâtir du ralentissement économique mondial cette année. 

Auteur

  • Olivier Constant 

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format