Menu
S'identifier

Fret Aérien : la conversion d’appareils en tout cargo bat son plein

Actu-Transport-Logistique.fr | Aérien | publié le : 03.11.2021 | Dernière Mise à jour : 02.11.2021

Le Boeing 737-800 est l’avion passagers le plus converti en avion cargo.

Crédit photo Olivier Constant

L’excellente tenue du fret aérien devrait motiver la conversion d’environ cent appareils par an au cours des dix prochaines années. Les Boeing 777-300ERSF et les Airbus A330-300P2F constitueront les nouveautés du moment dans le secteur des gros-porteurs. 

Le secteur de la conversion des avions passagers en avions cargo ne s’est jamais aussi bien porté. Compte tenu à la fois de la reprise économique et de la réduction sensible des dessertes passagers longs-courriers, le nombre de vols cargo n’a jamais été aussi élevé. Les statistiques de trafic publiées par le consultant IBA ont révélé que 132 000 vols cargo ont été recensés au mois de septembre 2021 contre 95 000 seulement pour le même mois de 2019. 

Mille appareils au cours des dix prochaines années

Cette augmentation exponentielle devrait selon le président d’IBA, Phil Seymour, "entraîner la conversion d’environ 1 000 appareils au cours des dix prochaines années."

Dans le domaine des gros-porteurs, ce sont les Boeing 777-300ERSF (Extended Range Special Freighter) et les Airbus A330-300P2F (Passenger to Freighter) qui vont constituer les nouveautés du moment. Mais la demande pour des appareils tel que le Boeing 767-300ERSF restera soutenue. 

Toujours selon les précisions fournies par IBA, c’est le Boeing 737-800 qui domine actuellement dans le secteur des moyens-courriers. Il en a été converti trente-six exemplaires en 2021, soit neuf exemplaires de plus qu’en 2020. Parmi les derniers engagements pris figure celui de GA Telesis. Six avions seront convertis par la société Aeronautical Engineers, Inc (AEI) à partir du printemps 2022. 

Le Boeing 757 reste solide puisqu’après les dix exemplaires transformés en avions cargo en 2020, huit autres ont suivi au cours des neuf premiers mois de l’année 2021. Et ce mouvement va se poursuivre, trente appareils supplémentaires devant subir le même chantier à l’avenir. 

L’Airbus A321-200 n’est pas en reste. Aux trois exemplaires traités en 2020 ont suivi trois appareils supplémentaires depuis le début de l’année 2021. Le carnet de conversions est solide puisque dix-neuf appareils de plus suivront à l’avenir. 

Capacité toujours en recul

Toutes ces conversions permettent de donner une seconde vie aux appareils remplacés par d’autres plus récents comme l’A321neo ou le Boeing 737MAX. D’autres avions de ligne retirés du service prématurément du fait des conséquences de la crise sanitaire ne devraient pas reprendre du service. C’est en particulier le cas des quadriréacteurs dont les coûts d’exploitation et les émissions polluantes sont plus élevés que les biréacteurs. 

Les tendances à venir sont à rapprocher des dernières statistiques publiées par l’IATA (Association du transport aérien international). Elles montrent que le fret aérien était en hausse de 7,7 % en août 2021 par rapport à son niveau pré-COVID-19. Toutefois, la capacité cargo mise en œuvre restait au même moment inférieure de 12,2 %. Cela s’explique principalement par l’absence temporaire de capacité soute à bord des avions longs-courriers. 

Auteur

  • Olivier Constant 

Les plus lus

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format